Entreprises et droits de l’Homme

Le programme de recherche sur les entreprises et les droits de l’homme se concentre sur les questions relatives au respect des droits de l’homme par les acteurs commerciaux opérant dans notre région de référence. Il met l’accent sur les initiatives réglementaires et non réglementaires existantes visant à garantir une conduite responsable des affaires, tout en s’appuyant sur notre expertise dans la région pour soutenir les efforts émergents visant à garantir le respect des droits de l’homme par les entreprises ainsi qu’un commerce responsable et durable.

Le programme « Entreprises et droits de l’homme » se concentre sur les questions relatives aux droits de l’homme qui concernent les entreprises opérant dans notre région de référence, et englobe notamment les questions environnementales, sociales et de gouvernance (ESG) et la responsabilité sociale des entreprises (RSE). Au cours des deux dernières décennies, une attention croissante a été accordée à la capacité des entreprises à compromettre la jouissance des droits de l’homme et à contribuer aux conflits et aux inégalités dans les pays en développement et les États fragiles. Elles ont néanmoins aussi vu la reconnaissance du rôle de ces acteurs dans le soutien à la paix, au développement et à la bonne gouvernance dans ces pays.

Actualités - Entreprises et droits de l'Homme

An updated human rights complaint system for Tanzania

Over the past three years, IPIS has been collaborating with Tanzania’s Commission for Human Rights and Good Governance (CHRAGG) to create a new system that allows the public to lodge human rights grievances with CHRAGG. This work is part of the EU-funded project “Improving monitoring,

Workshop Tanzania

Discussing Business and Human Rights in Tanzania: stakeholder workshops

On 16 February 2021, Business and Human Rights Tanzania (BHRT), the International Peace Information Service (IPIS) and the Commission for Human Rights and good Goverance (CHRAGG) held a series of bilateral consultations and workshops with civil society and business stakeholders in preparation of the third

Retour haut de page