PUBLICATION

Enquêtes de terrain sur l’impact local de l’exploitation minière des diamants

Au cours de l’année 2021, IPIS a soutenu les membres de la Coalition de la Société Civile du Processus de Kimberley (CSC KP) dans une série d’enquêtes de terrain sur les droits de l’Homme et l’impact socio-économique et environnemental de l’extraction des diamants dans huit pays africains. IPIS a fourni des formations en ligne sur la méthodologie des enquêtes de terrain ainsi qu’un soutien éditorial à dix organisations de la société civile qui ont effectué des recherches indépendantes sur le terrain et des analyses de données. Les études ont combiné des données primaires récemment collectées – par le biais d’enquêtes sur le terrain – avec des sources de données secondaires afin de fournir des informations clés sur les réalités des communautés minières et des communautés proches des sites d’extraction de diamants.

Le projet vise à améliorer la compréhension des impacts réels des secteurs de l’extraction artisanale ou industrielle de diamants dans ces pays producteurs de diamants et de formuler des recommandations claires aux acteurs gouvernementaux, industriels et de la société civile afin de renforcer les droits de l’Homme, la traçabilité, la responsabilité et la durabilité dans la chaîne d’approvisionnement en diamants.

L’extraction de diamants à grande échelle au Lesotho : analyse de son impact sur les communautés riveraines

Au Lesotho, le MCDF (Maluti Community Development Forum) a étudié l’impact de l’extraction de diamants à grande échelle sur les communautés riveraines. Les communautés de 19 villages situés de la région minière des monts Maluti ont signalé que la pollution de l’environnement, le manque d’opportunités d’emploi et l’insuffisance des mesures de responsabilité sociale des entreprises (RSE) constituaient les principaux enjeux. L’étude a également révélé des niveaux alarmants de nitrate dans les échantillons d’eau prélevés à proximité des sites stockage de résidus de la mine de diamants de Letseng. Ces sites sont reliés aux principales sources d’eau des communautés des villages de Letseng et Maloraneng. Le MCDF appelle le gouvernement et les sociétés minières à traiter et prévenir les effets néfastes de l’extraction de diamants, notamment par le biais de processus de consultation et de diligence raisonnable.

Effets des exploitations artisanales de diamants sur les conditions de vie de communautés riveraines en République centrafricaine

En République centrafricaine (RCA), le CCRAG (Centre Centrafricain de Recherche et d’Analyse Géopolitique) a étudié les effets de l’exploitation artisanale des diamants sur les conditions de vie des communautés locales dans les villes de Boda, Nola et Berberati (sud-ouest de la RCA). Au total, 42 sites miniers ont été visités. Le rapport met en lumière l’impact de l’exploitation artisanale des diamants sur l’environnement (pollution), les moyens de subsistance et les aspects sociaux des communautés minières, et souligne le rôle des autorités nationales dans la maximalisation du potentiel économique du secteur par un meilleur contrôle du commerce de diamants.

Cartographie des défis économiques et sociaux liés à l’exploitation artisanale et à petite échelle du diamant en Côte d’Ivoire : Étude de cas des zones de Séguéla et Tortiya

En République de Côte d’Ivoire, le GRPIE (Groupe de Recherche et de Plaidoyer sur les Industries Extractives) a cartographié les défis économiques et sociaux de l’exploitation artisanale et à petite échelle des diamants dans les régions de Séguéla et de Tortiya, les deux principales zones de production de diamants du pays. Les données ont été collectées dans 17 sites miniers. La recherche montre que les communautés minières de diamants connaissent des difficultés économiques liées au déclin de la production de diamants, ce qui entraîne des migrations de main-d’œuvre vers le secteur de l’exploitation aurifère. L’étude comprend également des témoignages soulignant comment l’exploitation artisanale du diamant peut être un moyen efficace et efficient pour lutter contre la pauvreté et stimuler le développement.

La vulnérabilité des exploitants artisanaux du diamant en Guinée : cartographie et besoin de remédiations. Études de cas à Macenta, Kérouané et Forécariah

En République de Guinée, Action Mines Guinée et le CEDIDE (Centre du Commerce International pour le Développement) ont examiné la vulnérabilité des mineurs artisanaux de diamants à travers des études de cas menées dans 38 sites à Macenta, Kérouané et Forécariah. Les résultats montrent que les bénéfices de l’exploitation artisanale de diamants ont tendance à être compromis par le faible niveau de formalisation du secteur. Afin de réduire la vulnérabilité des mineurs, l’étude a formulé des recommandations aux acteurs clés de la chaîne d’exploitation artisanale des diamants en République de Guinée.

L’impact de l’exploitation artisanale et à petite échelle du diamant et de l’or sur l’environnement dans les provinces du Kasai-Oriental et de la Tshopo en République Démocratique du Congo 

Le GAERN (Groupe d’Appui aux Exploitants des Ressources Naturelles) et le CENADEP (Centre National d’Appui au Développement et à la Participation Populaire) ont analysé l’impact de l’exploitation artisanale et à petite échelle du diamant et de l’or sur l’environnement dans les provinces du Kasaï-Oriental et de la Tshopo en République démocratique du Congo. La pollution de l’eau et la dégradation des sols sont signalées comme les deux principaux défis pour une chaîne d’approvisionnement durable. L’étude appelle le gouvernement congolais à mieux réglementer le secteur et à soutenir les communautés dans la gestion durable de l’environnement.

Les enquêtes de terrain de la Sierra Leone, du Cameroun et du Zimbabwe seront bientôt publiées ici.

Ces documents ont été réalisés avec l’aide financière de l’Union européenne. Le contenu de ces documents relève de la seule responsabilité des auteurs et ne peut en aucun cas être considéré comme reflétant la position de l’Union européenne.

Retour haut de page