BRIEFING

19 – 25 November 2015

Download PDF

News in Brief

Over the past week in the DRC, North Kivu saw the prevalence of FDLR activity throughout the province. The inhabitants of several villages in Lubero and Walikale territory were being held hostage by the militia, which reportedly used them as human shields. The rebels have been prohibiting any communication or transport in Buleusa, Bushalingwa, Kateku and Kanune village. Over the past 15 years, FDLR militiamen allegedly occupied almost a dozen villages in Walikale, collecting taxes and instituting their own leaders and courts. Also in Rutshuru territory, FDLR rebels have been illegally taxing farmers for accessing their fields. In Ituri, FRPI militiamen displaced about 1500 families in Walendu Bindi, raping women and looting property. Meanwhile, the International Conference on the Great Lakes Region (CIRGL) set an ultimatum for the repatriation to the DRC of ex-M23 combatants who are still present in Uganda.

The Burundian capital Bujumbura remains the scene of armed attacks and widescale arrests. According to MSF (Médecins sans Frontières), over 60 people were injured during the grenade attacks last Monday, November 16. The explosion of two mortar shells near the presidential palace on Thursday morning did not cause any significant damage. On Saturday, November 21, police arrested 22 youths in Ngagara. Although the police claim to have found several Kalashnikovs in their possession, local inhabitants stated that none of the detained were armed. The next day, four people were injured when a group of armed assailants attacked Buterere. An attack by an unknown group of assailants in Gisuru, in the east of the country, claimed the lives of one citizen and a police officer.

In Bangui, the capital of the Central African Republic, two people were killed on Sunday in the Ngou-Ciment quarter in district 5. Protesters accused an armed group from PK5 to have committed the crime and deplored the alleged implication of MINUSCA peacekeepers. Christian anti-balaka and former military men have locked in PK5, considered to be the last Muslim quarter of the city. Inhabitants are prohibited from leaving the quarter to get provisions. Meanwhile, Uganda and the CAR are boosting security measures for the Pope’s arrival, who will visit PK5 as well.

 

Conflict and Security

Recent news on conflict and security related issues across the Great Lakes Region

DRC peacekeepers in CAR

U.N. says Congo failed to properly vet Central African Republic troops | 22 November 2015 | La Nouvelle Centrafrique

According to the U.N. peacekeeping website, there are currently 809 Congolese troops and 123 police deployed as part of the U.N. peacekeeping mission in Central African Republic, known as MINUSCA. “As per standard procedure, U.N. Peacekeeping has conducted recently a pre-deployment assessment of the incoming DRC contingent,” a U.N. peacekeeping official said on Thursday. Peacekeeping contingents are rotated regularly. “The results of this assessment and the vetting of the unit were unsatisfactory. U.N. Peacekeeping is in discussions with the DRC authorities on the future of the DRC contingent in MINUSCA,” he said.

DRC

MONUSCO

La Monusco se félicite du renvoi de 47 casques bleus sud-africains de la RDC | 19 November 2015 | Radio Okapi

La Mission des nations unies pour la stabilisation en RDC (Monusco) félicite les autorités sud-africaines pour avoir décidé de renvoyer 47 casques bleus. Ils ont été sanctionnés, suite à la violation des règles de couvre-feu en septembre dernier à Goma (Nord-Kivu). Le porte-parole de la Monusco, Félix Prosper Basse, a indiqué ce jeudi à Radio Okapi que cette décision cadre avec le code de bonne conduite en vigueur au sein de la force onusienne sur le sol congolais.

Maman Sidikou: «La Monusco est engagée à accompagner la RDC vers la stabilité et le progrès» | 25 November 2015 | Radio Okapi

Le Représentant spécial du secrétaire général de l’Onu en RDC, Maman Sidikou a réaffirmé mardi 24 novembre au président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku, l’engagement de la Monusco à accompagner la RDC vers la stabilité et le progrès. «J’avais besoin d’écouter le président des élus du peuple pour avoir son point de vue sur des questions aussi importantes comme les élections à venir, la stabilisation de l’Est du pays où les bandes armées causent du tort aux populations. Et, nous nous sommes convenus qu’un dialogue franc, profond et constructif soit réengagé avec le système des Nations unies pour aider le pays dans tous ces domaines», a déclaré M. Sidikou à l’issue de leur entretien.

Conférence de presse des Nations Unies du mercredi 25 novembre 2015 | 25 November 2015 | MONUSCO

Les nouvelles à propos des activités des composantes de la MONUSCO, des activités de l’équipe-pays et de la situation militaire en DRC.

Repatriation M23

CIRGL: les ministres de la Défense fixe un ultimatum à l’ex-M23 | 19 November 2015 | Radio Okapi

Les ministres de la Défense de la Conférence Internationale sur la Région des Grands-Lacs (CIRGL) ont indiqué que le processus de rapatriement du reste des ex-combattants ex-M23 basés en Ouganda doit commencer le 1er décembre prochain et s’achever au plus tard le 15 décembre 2015. Ils ont lancé cet ultimatum à l’issue de la réunion restreinte des ministres de la Défense, tenue mercredi 18 novembre à Kinshasa. Cette réunion était organisée dans le but d’exécuter les décisions prises par les chefs d’Etat de la CIRGL à Luanda (Angola) en mai dernier, sur le rapatriement de ces ex-combattants M23 basés à Ouganda.

Compte à rebours lancé pour le retour en RDC des anciens éléments du M23 | 19 November 2015 | La Voix de l’Amérique

Les anciens éléments du M23 cantonnés en Uganda n’ont plus que 27 jours pour regagner la RDC, soit du 18 novembre au 15 décembre 2015. C’est la décision finale de la réunion des ministres de la CIRGL, élargie à la SADEC et tenue mercredi à Kinshasa. Les différents patrons des défenses des pays de la sous-région ayant pris part à cette dernière réunion, qui avait pour but d’évaluer les déclarations de Nairobi, ont promis de sanctionner les responsables de l’ancien mouvement qui ont depuis plusieurs mois pris en otage les troupes ayant déjà adhéré à l’option de regagner la RDC.

Armed groups in DRC

The Landscape of Armed Groups in the Eastern Congo | 20 November 2015 | Christoph Vogel

Two years ago, Congolese armed forces celebrated a historic victory against the M23 rebellion, raising hopes that the cycle of violence in the eastern Congo was petering out. Today, however, disappointment has set it. At least seventy armed groups are active in the eastern Congo, and approximately 1,6 million people remain displaced. The various approaches taken by the Congolese government and its foreign partners – including the stabilization program, demobilization efforts, and security sector reform – have produced meager results. Who are these armed groups? The Congo Research Group has mapped around seventy armed groups and their areas of influence in North and South Kivu, drawing on original field research. Most of these groups are small, not numbering more than 200 soldiers, and recruit largely along ethnic lines.

RDC: le nouveau visage des groupes armés | 22 November 2015 | Afrikarabia

Deux chercheurs viennent de dresser un état des lieux des groupes armés à l’Est du Congo. Ils notent à la fois une prolifération inquiétante, mais aussi une fragmentation de ces milices, ainsi qu’un recul de l’ingérence des puissances régionales dans les deux Kivu.

Insecurity in World Heritage sites

Meurtres dans les sites du Patrimoine mondial: l’UNESCO demande à la RDC de sévir | 23 November 2015 | Radio Okapi

La directrice-générale de l’UNESCO demande à l’État congolais d’arrêter et de traduire en justice les auteurs de dizaines de meurtres qui ont eu lieu dans différents sites du Patrimoine mondial de la RDC en 2015. Dans un communiqué diffusé durant le week-end, Irina Bokova condamne la recrudescence de violence de la part des miliciens, notamment dans les parcs nationaux de Garamba et des Virunga ainsi que dans la Réserve de faune à okapis (RFO), en Ituri.

North Kivu

Nord-Kivu: les habitants de Walikale et Lubero insécurisés par les FDLR | 19 November 2015 | Radio Okapi

Les habitants des localités de Buleusa, Kateku, Bashalingwa et Kanune (Nord-Kivu), sont pris en otage depuis le week-end dernier, par les rebelles des Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR). Selon un notable de la région, ces rebelles hutus rwandais qui se sentent menacés par les jeunes Maï-Maï du groupe Kiyanda-Yira de Lubero, utilisent ces habitants comme boucliers humains.

Nord-Kivu: les FDLR interdisent les regroupements et communications à Walikale et Lubero | 20 November 2015 | Radio Okapi

Les rebelles FDRL accentuent les interdictions imposées aux populations des territoires de Walikale et Lubero, au nord de Goma, qui sont pratiquement prises en otages depuis le weekend dernier. Depuis deux jours, les FDRL (Forces démocratiques de libération du Rwanda) interdisent tout regroupement, selon des sources à Buleusa. Il n’est pas question non plus de partager de la nourriture en groupe. Un responsable d’une école de la région affirme aussi que toute communication téléphonique est prohibée à Buleusa, Bushalingwa, Kateku et Kanune. Depuis qu’ils ont pris le contrôle de ces localités, les rebelles ont également interdit tout déplacement. Ils auraient établi le châtiment du fouet pour punir chaque habitant désobéissant à ces règles.

Regain d’insécurité à Goma | 23 November 2015 | Radio Okapi

Au moins quatre cas de cambriolages et braquages, souvent en plein jour, ont été enregistrés la semaine dernière à Goma (Nord-Kivu). L’une des victimes a été grièvement blessée par balle, avant de voir ses biens de valeur emportés par des assaillants. Au cours de la parade hebdomadaire de la police du lundi 23 novembre, quinze présumés bandits à mains armées ont été présentés. Alors que les habitants de Goma se disent préoccupés par la situation, la police affirme qu’il s’agit d’un banditisme lié aux fêtes de fin d’année qui approchent.

Nord-Kivu: 11 localités d’Ikobo administrés par les FDLR, selon des notables locaux | 24 November 2015 | Radio Okapi

Depuis quinze ans, onze villages du groupement Ikobo dans le territoire de Walikale sont occupés et administrés par les rebelles rwandais des FDLR, ont indiqué samedi 21 novembre plusieurs notables de Walikale. Ces derniers accusent les rebelles hutus rwandais de prélever différentes taxes sur la population locale, de trancher des conflits entre individus devant leurs propres tribunaux et surtout de nommer et révoquer des chefs coutumiers du terroir alors qu’ils n’en ont légalement pas la compétence. Les habitants du groupement Ikobo, selon les notables locaux, sont «pris en otage» depuis plusieurs années par les combattants FDLR dans l’indifférence totale du gouvernement central.

Prise d’otage au Nord-Kivu: les rebelles FDRL chassent les habitants de Buleusa | 24 November 2015 | Radio Okapi

Après une prise d’otage d’une semaine, les combattants FDRL ont libéré dans la nuit de dimanche à lundi les habitants de Buleusa, groupement d’Iboko, en territoire de Walikalé. Les miliciens des FDRL (Forces démocratiques de libération du Rwanda) ont chassé la population de cette communauté pour mieux l’occuper, selon des sources locales. Certains habitants ont fui vers Kimak, où se trouvent les FARDC (Forces armées de la République Démocratique du Congo), alors que d’autres se dirigent vers Miriki et Luofu. Les responsables coutumiers craignent maintenant une catastrophe humanitaire et les épidémies que pourraient provoquer ces déplacements de population.

Rutshuru: des FDLR imposent des taxes illégales aux agriculteurs | 25 November 2015 | Radio Okapi

Les Forces démocratiques pour la libération du Rwanda (FDLR) imposent, depuis quelques jours, des taxes illégales aux agriculteurs, dans le territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Selon plusieurs témoignages, ces agriculteurs payent la somme de 40 dollars américains par hectare de maïs avant toute récolte et se plaignent du fait qu’ils payent déjà 5 dollars américains comme droit d’accès à leurs propres champs.

Nord-Kivu: environ 204 personnes condamnées pour viol en deux ans | 25 November 2015 | Radio Okapi

Au Nord-Kivu, la Police de protection de l’enfant et de la femme a condamné, en deux ans, environ 204 personnes sur les 593 arrêtées pour viol dans le cadre du projet «Tupinge Ubakaji» (en français: luttons contre les viols). Cette unité de police a livré ce bilan aux agences de l’Onu, à l’occasion de la journée internationale de l’élimination de la violence à l’égard des femmes, célébrée le 25 novembre de chaque année.

South Kivu

Des groupes armés tentent de se coaliser au Sud-Kivu, selon la société civile | 24 November 2015 | Radio Okapi

Des groupes armés tentent de se réorganiser au Sud-Kivu principalement dans le territoire de Kalehe et de Shabunda pour s’attaquer aux positions des Forces armées de la RDC (FARDC), ont révélé mardi 24 novembre des sources de la société civile de Bunyakiri. Les leaders de cinq groupes Raïa Mutomboki se sont réunis samedi dernier pour peaufiner leur plan à Nyambembe (Shabunda), indiquent les mêmes sources. Une autre réunion similaire des combattants de la milice Nyatura, coalisés aux FDLR, se serait tenue le même jour à Kalehe.

Ituri

Ituri: 1500 familles abandonnent leurs villages suite aux exactions de la FRPI | 21 November 2015 | Radio Okapi

Environ mille cinq cents ménages ont abandonné, depuis deux semaines, leurs localités d’origine suite aux exactions des miliciens de la Force de résistance patriotique de l’Ituri (FRPI), dans la chefferie de Walendu Bindi. Il s’agit des habitants des localités Alingba, Bunga, Kanyoro et Mogbe, ont indiqué vendredi 20 novembre des sources concordantes. Selon le chef de la collectivité de Walendu Bindi, Adaba Masumbuko, huit femmes ont été violées par les miliciens de la FRPI. Le dernier cas de viol remonte à la nuit de jeudi 19 novembre, dans la localité d’Alingba, a-t-il ajouté sans autres détails. Les biens de plusieurs familles de cette localité ont également été pillés par les miliciens, notamment des chèvres.

Ituri: près de 150.800 personnes en insécurité alimentaire suite aux attaques des miliciens au sud Irumu | 23 November 2015 | Caritas | Reliefweb

Une moyenne de trois attaques de présumés miliciens est signalée quotidiennement dans le sud du Territoire d’Irumu (Province de l’Ituri), selon les rapports de suivi de protection. Ces attaques s’accompagnent de violations des droits humains (pillages, viols, tueries,…), indique la note d’informations humanitaires n°24 du 18 novembre 2015 de OCHA Ex-Province Orientale. Cette situation affecte les secteurs de la sécurité alimentaire et de la nutrition. Les experts de la sécurité alimentaire ont classé le Territoire du sud Irumu en phase d’urgence (phase 4). Environ 150.800 personnes, dont des déplacés, retournés et des membres de communauté d’accueil, sont affectées.

Bunia: des hommes armés dévalisent dix véhicules au pont Orwa | 25 November 2015 | Radio Okapi

Des hommes armés ont dévalisé, dans la nuit de lundi à mardi 24 novembre dix véhicules au pont Orwa, à près de 20 Km au sud de Bunia (ituri), en direction de Kisangani. Selon la société civile du territoire d’Irumu, ces assaillants ont emporté plus de 10 000 dollars américains et plusieurs biens de valeur après avoir tiré des coups de feu en l’air. C’est vers 21 heures locales que ces véhicules et trois motos sont tombés dans une embuscade tendue par cinq hommes armés, tous cagoulés et habillés en tenue militaire.

Komanda: un militaire abat sa femme et s’enfuit | 25 November 2015 | Radio Okapi

Un militaire des FARDC a tué son épouse par balle mardi 24 novembre à Komanda, situé à l’ouest de Bunia dans la province de l’Ituri. Selon le Chef de poste d’encadrement de Komanda, Edmond Tondana, le couple se disputait avant que l’homme n’ôte la vie à sa femme en la criblant de balles. Le commandant second du secteur opération des Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) en Ituri confirme la nouvelle de l’assassinat et a identifié le meurtrier. Il précise que le tueur est un soldat qui était détaché à Komanda pour les renseignements. Il serait en fuite. « Tout est mis en œuvre pour le retrouver afin qu’il réponde de son acte devant la justice », a-t-il affirmé.

Tanganyika

Tanganyika: la lutte contre l’insécurité est le défi majeur du nouveau commissaire spécial | 21 November 2015 | Radio Okapi

Le commissaire spécial du Tanganyika, Richard Ngoie Kitangala, et ses deux adjoints sont arrivés samedi 21 novembre à Kalemie, chef-lieu de Tanganyika. Devant une foule nombreuse venue les accueillir, les nouveaux dirigeants se sont engagés à lutter contre l’insécurité dans cette ville. « La première chose que je suis venu vous dire, c’est que notre arrivée consacre l’effectivité de la province du Tanganyika. Deuxièmement, le président de la République nous a chargés de sécuriser la population. Nous travaillerons pour mettre fin à l’insécurité, le banditisme et les tracasseries, J’ai parlé avec le chef de la police, il m’a dit que le mauvais état des routes rend difficile l’intervention de la police. Alors, je dis, nous devons réhabiliter les routes », a promis Richard Ngoie Kitangala.

Haut-Katanga

RDC: l’opposition dénonce la “forte militarisation” de Lubumbashi | 21 November 2015 | Radio Okapi

Un élu de l’opposition congolaise a accusé les autorités de chercher à faire taire toute voix dissidente à un an d’une présidentielle incertaine. Christian Mwando, député national et un des leaders du groupe G7 passés à l’opposition après avoir mis en garde le président congolais Joseph Kabila contre la tentation de s’accrocher au pouvoir, a dénoncé mercredi la “forte militarisation de Lubumbashi”, deuxième ville de la République démocratique du Congo. M. Mwando a dénoncé les “tracasseries” et “intimidations” dont sont victimes selon lui les opposants à Lubumbashi, et particulièrement ceux du G7.

Maniema

Les FARDC ont recruté 80 jeunes en un an au Maniema | 20 November 2015 | Radio Okapi

En une année, seules 80 personnes ont été recrutées à Kasongo et Pangi dans les rangs de l’armée sur le 400 attendues. Colonel Benjamin Misenga Sumaili, chargé du recrutement des volontaires des Forces armées de la RDC (FARDC) dans cette région, compte sur les autorités politiques, administratives et coutumières pour encourager les jeunes à s’enrôler.

Kinshasa

Police Fire Tear Gas at Stone-throwing Students in DRC | 19 November 2015 | Voice of America

Police in the capital of the Democratic Republic of the Congo fired tear gas Wednesday to disperse stone-throwing students whose protest against a feared increase in school fees was the latest sign of unrest ahead of a tense election season. Witnesses said the protest outside the Superior Institute for Architecture and Urbanism was the second by students in Kinshasa this week.

Kinshasa: une ONG accuse des présumés agents de service de sécurité de rançonnement | 24 November 2015 | Radio Okapi

L’ONG de défense des droits de l’homme, Union pour le Développement de l’Humanité (UDH) accuse des personnes qui se présentent comme des agents des services de sécurité de rançonner les habitants de Kinshasa. Ces personnes qui opèrent notamment dans les arrêts de bus, ravissent des téléphones, de l’argent et d’autres biens aux usagers de transport en commun. Selon cette ONG ainsi que plusieurs autres sources, ces personnes sont armées et habillées en tenue civile.

Rwanda

Taxi-Moto thefts and ‘murders’

Mystery Murders, Theft of Bikes Leaves Kigali Riders Worried | 20 November 2015 | The EastAfrican | AllAfrica

Commercial motorcycle operators are in fear as a result of increasing murders of their colleagues, who are killed by people who hire them masquerading as passengers only to draw them into the trap of waiting accomplices, who kill them and steal their bikes. Many operators popularly known as taxi moto or bodaboda especially those riding new motorcycles, have since resorted to parking their machines when it clocks 6pm because they have become a target of these murders, and this has affected their earnings.

Police Arrest Suspects in Taxi-Moto Thefts | 24 November 2015 | The New Times | AllAfrica

Taxi-moto operators have been urged to strengthen their cooperation with security organs to fight and prevent crime, especially theft of their motorcyles and other belongings. The call was made by officials during a meeting with taxi-moto operators at Kicukiro Stadium in Kigali yesterday. The meeting focused on streamlining the profession of commercial motorcyclists and to woo them to be active in community policing initiatives. There has been a spate of theft of motorcycles and speculations of “killings of motorcyclists,” which Rwanda National Police said were hyper-reported.

Alleged crossing of FDLR rebels into Burundi

Rwanda Will ‘Talk’ to Burundi Over FDLR After Current Crisis | 21 November 2015 | The EastAfrican | AllAfrica

Rwanda will seek clarity from Bujumbura over the alleged crossing of the Democratic Republic of Congo-based rebels into Burundi. Rwanda’s Minister for Foreign Affairs and Co-operation, Louise Mushikiwabo, disclosed this in a telephone interview on Thursday. She was reacting to an official statement from the Burundi government that said “there has never been FDLR on Burundi territory and never will they be.”

Domestic violence

Three Killed in Spate of Domestic Violence in Rwamagana District | 21 November 2015 | The New Times | AllAfrica

Police in Rwamagana District are holding three suspects for allegedly killing three people, including an infant, following a two-day wave of domestic violence that has shocked residents of Karenge, Musha and Kigabiro sectors. According to Police, Jean Pierre Kamonyo, 44, a resident of Nyakabanda Cell in Musha Sector, was allegedly killed by his wife on Sunday at their home. Police say that she found her husband drunk, killed him using an axe and later dragged and buried the body in their bedroom.

Burundi

Violence in Bujumbura

Burundi: des attaques à la grenade à Bujumbura ont fait des dizaines de blessés | 19 November 2015 | Jeune Afrique

Selon Médecins sans frontières (MSF), plusieurs explosions à la grenade ont eu lieu lundi 16 novembre dans la capitale burundaise. L’organisation a affirmé avoir traité pas moins de 60 blessés, a-t-on appris mercredi. « Lundi matin, nous avons soigné en très peu de temps près de 60 personnes blessées dans notre salle réservée aux urgences », a expliqué dans un communiqué Richard Veerman de MSF. Face à l’afflux des blessés, un second bloc opératoire a dû être ouvert dans le centre d’urgence de MSF, qui soigne gratuitement ses patients. Ces explosions sont survenues au lendemain d’une autre flambée de violences meurtrières, ayant entraîné la mort d’au moins sept personnes à Bujumbura. De violents heurts provoqués lors d’affrontements entre insurgés et policiers et lors d’une attaque contre un bar ; les premiers d’ampleur depuis l’opération de désarmement lancée début novembre par la police dans les quartiers contestataires de Bujumbura.

Burundi: deux obus de mortier auraient été tirés aux abords du palais présidentiel | 19 November 2015 | La Voix de l’Amérique

Une source au sein des insurgés a revendiqué le tir de “deux obus de mortier (…) peu après minuit” dans la nuit de mercredi à jeudi. La police a qualifié l’incident de “mensonge”. “Deux obus de mortier sont tombés cette nuit (de mercredi 18 à jeudi 19 novembre, NDLR) tout près des résidences de deux diplomates occidentaux qui habitent juste à côté du palais présidentiel (du quartier) de Kiriri (…) sans faire aucun dégât fort heureusement”, ni de victime, a déclaré à l’AFP un ambassadeur en poste au Burundi, qui a requis l’anonymat. Cette information a été confirmée par deux hauts diplomates de différentes ambassades.

Burundi: coups de feu et grenades à Bujumbura | 21 November 2015 | La Voix de l’Amérique

Les tirs et grenades ont été signalés dans les quartiers constestataires de Bujumbura, la capitale. Selon notre correspondant sur place, Christophe NKurunziza joint vers 23 heures à Bujumbura, on ne peut pas pour l’instant savoir “qui tire sur qui”. Mais on sait qu’il y a dans ces quartiers les ” insurgés” qui tirent sur les positions des policiers, et ces policiers qui tirent sur les insurgés.

AU to Send Observers to Bujumbura, Deployment of Peacekeepers Halted | 21 November 2015 | The EastAfrican | AllAfrica

The African Union Peace and Security Council has temporarily [stalled] the deployment of peacekeepers to Burundi and instead voted to increase the number of specialised observers. The Council has authorised the deployment of 100 military experts, police and human rights observers to Burundi by December 15, after the AU Commission signs a memorandum of understanding that will govern the activities and movement of experts.

« Chez Masuguru », un « repaire » de criminels armés? | 22 November 2015 | IWACU

La police a arrêté 22 jeunes ce samedi 21 novembre. La population de Ngagara dénonce cette action. Après-midi de ce samedi, au bar dit « Chez Gérard » tenu par un certain Masuguru, quartier 4 de la zone Ngagara. Selon Moïse Nkurunziza, porte-parole adjoint de la police, il y a eu « contact » (échange de tirs) entre policiers et des « criminels armés » dans ce bar. La preuve : « la police a saisi une caissette d’une mitrailleuse kalachnikov (Mi-Kalach) abandonnée par des criminels armés qui tenaient une réunion dans ce même bistrot. » Elle affirme même avoir saisi une kalachnikov dans les alentours. Faux, rétorque S.I, habitant de Ngagara. « Aucun jeune n’était armé. Comment des jeunes armés tiendraient des réunions dans des cabarets et a fortiori le jour? » Et d’affirmer que la police n’a arrêté que des jeunes innocents qui étanchaient leur soif.

Une attaque éclair | 23 November 2015 | IWACU

Des bandits armés ont attaqué la zone Buterere, dans la nuit de ce dimanche 22 novembre. Quatre personnes ont été blessées et plusieurs biens volés. L’attaque a commencé vers 19h30 au quartier Buterere 2 à quelques mètres du Lycée Islamique. « Ils étaient une dizaine d’individus et portaient tous des tricots noirs et des shorts », confie une source sous anonymat. Le groupe s’est scindé en deux, poursuit notre source, et le premier s’est dirigé vers une salle de réception communément appelé Maison Verte. « Ils ont tiré plusieurs coups de feu en l’air et ont intimé à tout le monde l’ordre de se coucher par terre. » Sur place, ces bandits ont emporté des téléphones portables, de l’argent, des vélos et trois motos. Après ce vol, ils ont lancé une grenade près d’un bistrot et quatre personnes ont été blessées, dont une grièvement au ventre. Là aussi, les malfaiteurs ont pris des motos, vélos et téléphones.

Burundi: au moins cinq morts au cours du week-end | 23 November 2015 | La Voix de l’Amérique

La police a procédé à des arrestations et des saisies d’armes dans le quartier de Ngagara. Encore un week-end sanglant au Burundi: au moins cinq personnes tuées. En outre, une vingtaine de jeunes auraient été arrêtés et conduits à la prison centrale de Bujumbura. A Makamba, dans le sud du pays, près de la frontière avec la Tanzanie, des personnes fuyant pour leur sécurité dorment à la belle étoile, selon une ONG internationale. 

Musaga: une nuit ponctuée de tirs et d’explosions de grenades | 25 November 2015 | IWACU

Des détonations d’armes et explosions de grenades dans la nuit du 23 novembre, dans la zone Musaga. Des habitants de cette localité racontent que les échanges de tirs ont commencé vers 21h. Ils ne savent pas ce qui s’est réellement passé à Musaga. Moïse Nkurunziza, porte-parole adjoint de la police, parle d’une attaque d’hommes armés entre la 8ème et la 12ème avenue dans la zone Musaga. Il précise qu’aucun dégât n’a été enregistré et que ces malfaiteurs n’ont pas été identifiés. Ce matin du 24 novembre, plusieurs douilles étaient encore visibles près de l’endroit communément appelé Otraco. La 12ème avenue dans le quartier Kinanira 1 était presque vide, peu de piétons et motards y circulaient. Une fouille-perquisition a été menée entre la 5ème et la 12ème avenue. Bilan: aucun habitant interpellé et pas d’arme saisie.

Violence in the east of the country

Burundi: deux personnes tuées dans des violences à l’est | 25 November 2015 | Afrik.com

La tension est toujours vive au Burundi où un policier et un client ont été tués lors de l’attaque au fusil d’assaut d’un bar de la commune de Gisuru, dans l’est du pays, a annoncé, ce mardi 24 novembre 2015, le responsable local, Hassan Abdallah, gouverneur de la province orientale de Ruyigi. Selon lui, « un groupe de quatre criminels armés de fusils d’assaut se sont introduits, vers 21h, dans un bar. Ils ont ouvert le feu sur les clients et ont tué un policier ainsi un directeur d’école, avant de partir sans avoir rien volé », précisant que les tireurs s’étaient ensuite enfuis vers la Tanzanie, dont la frontière est à moins de 10 km des lieux. « C’est la première fois que notre province est attaquée de cette manière » a souligné Hassan Abdallah.

Uganda

Security measures for arrival Pope

12,800 Police for Pope’s Visit | 24 November 2015 | The Monitor | AllAfrica

As the count down to Pope Francis’ visit draws closer, Police have lined up 12,000 police officers to ensure security during Pope Francis’ visit. An additional 800 traffic police officers will ensure a smooth flow of traffic during the Pontiff’s visit this week. This is unlike to 5,000 police officers during the Martyrs’ Day celebrations in June. Ten police lead vehicles will also be deployed to clear the road between Entebbe and clock tower after the arrival of the Pope. Police spokesperson Fred Enanga said yesterday the police officers will be deployed at key areas that the Pontiff’s delegation will use.

Central African Republic

Warlords

Portrait: Central African warlord living in opulence in a sea of poverty | 19 November 2015 | La Nouvelle Centrafrique

Al Khatim, whose public appearances are a show of power and wealth in one of Africa’s poorest nations, is one of the warlords who emerged from the Seleka (“Alliance”) of Muslim rebels that toppled president Francois Bozize in 2013. Known as “the president” across territory south of the border with Chad, the general’s trips through Kabo, his dusty “capital,” are spectacular. Nobody would dare not to turn out and applaud, despite being regularly robbed by his men.

Violence in Bangui

Encore deux personnes tuées à Bangui | 23 November 2015 | Radio Ndeke Luka

Deux personnes ont été tuées dimanche au quartier Ngou-ciment dans le 5e arrondissement. Ce lundi aux environ de 11 heures, une foule de manifestants en colère s’est présentée au portail de Radio Ndeke Luka. Les manifestants en provenance du quartier Ngou-ciment et des quartiers Sarah et Ambassana dans le 3e arrondissement ont entonné la Renaissance, l’hymne national. Ces manifestants ont accusé un groupe armé du Pk5 d’avoir commis le forfait. Ils ont par la même occasion dénoncé l’implication des casques bleus du contingent burundais de la Minusca dans cette attaque. Un seul mot sur toutes les lèvres, ne plus voir le contingent burundais dans leurs quartiers.

Centrafrique: le dernier quartier musulman de Bangui asphyxié par un blocus | 25 November 2015 | AFP | Reliefweb

Nouveau durcissement du conflit inter-communautaire en Centrafrique, les miliciens anti-balaka, appuyés par d’anciens soldats de l’armée, imposent un véritable blocus aux musulmans retranchés du quartier PK-5 de Bangui, qui ne peuvent sortir pour s’approvisionner sans risque de se faire tuer. Tout autour de ce dernier bastion musulman de la capitale centrafricaine, où le pape François entend se rendre pendant sa visite à Bangui, dimanche et lundi, plusieurs dizaines de quartiers sont aujourd’hui déserts: seules restent les décombres de centaines de maisons incendiées au cours des cycles d’attaques et de représailles de septembre et octobre entre musulmans du PK-5, assimilés à l’ex-rébellion Séléka, et miliciens chrétiens. Depuis les massacres inter-communautaires de fin 2013-début 2014, c’est depuis ces quartiers que sévissent les miliciens, bloquant toute sortie et entrée du PK-5.

Security measures for arrival Pope

Des mesures sécuritaires avant l’arrivée du Pape | 24 November 2015 | Radio Ndeke Luka

Le ministère de la Sécurité Publique vient d’annoncer de nouvelles dispositions pour assurer la sécurité de la visite du Pape François à Bangui. Le chef de ce département, le général Pierre Chrisostome Sambia, dans une interview accordée ce lundi 24 novembre à Radio Ndeke Luka, appelle les centrafricains à cesser toutes formes de violences.

Peacekeeping

Central African leaders urge boost for CAR peacekeepers | 25 November 2015 | AFP | Reliefweb

Leaders from central African countries on Wednesday urged the UN to boost the mandate of its peacekeeping mission in the Central African Republic to help stabilise a nation plagued by violence. Meeting in Gabon’s capital Libreville, heads of state and government from the Economic Community of Central African States (ECCAS) said they would request action from the UN Security Council to strengthen the 12,000-member MINUSCA force in CAR. This would allow the force “to respond to security challenges in a stronger and more efficient way,” the leaders said in a final statement from the summit, without giving further details.

Humanitarian News

Non-comprehensive overview of humanitarian news, including IDP and refugee issues, across the Great Lakes Region

DRC

Rwandan refugees in DRC

Nord-Kivu: les députés provinciaux appelés à s’impliquer dans la sensibilisation des réfugiés rwandais | 21 November 2015 | Radio Okapi

Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR) et la Commission nationale pour les réfugiés (CNR) ont appelé vendredi 20 novembre à Goma les députés provinciaux du Nord-Kivu à s’impliquer dans la sensibilisation pour l’enregistrement biométrique des réfugiés rwandais présents dans cette province de l’Est de la RDC. Au cours d’une session d’échanges avec ces élus, les deux organisations ont indiqué que plusieurs défis bloquaient encore la poursuite de cette opération.

South Sudanese refugees in DRC

RDC: des réfugiés sud-soudanais affluent à Dungu et Ango | 23 November 2015 | Radio Okapi

Des réfugiés sud-soudanais affluent depuis une semaine dans les territoires de Dungu (Haut-Uelé) et d’Ango (Bas-Uelé). Selon les organisations de la société civile de ces deux provinces, ils fuient des affrontements ethniques entre les Dinga et les Zande dans la localité d’Ezo (Soudan du Sud ). Le nombre exact de ces réfugiés n’est pas encore connu. La plupart de ces réfugiés sont déjà arrivés dans les localités de Naparka, Doruma et Gangala dans le territoire de Dungu ainsi qu’à Mopoyi dans le territoire d’Ango, renseignent les mêmes sources. Selon les deux sociétés civiles, les ressortissants congolais font également partie de personnes qui ont fui ce climat d’insécurité au Soudan du Sud.

Rwanda

Burundian refugees in Rwanda

Infographic: Burundian Refugees in Rwanda – Daily Statistics (Monday 23rd November 2015) | 23 November 2015 | UNHCR | Reliefweb

Burundi

Report: UNHCR Regional Update 18 – Burundi Situation (17 November 2015) | 17 November 2015 | UNHCR | Reliefweb

Map: Burundi Situation: Displacement of Burundians into Neighbouring Countries (as of 17 November 2015) | 19 November 2015 | UNHCR | Reliefweb

Uganda

Burundian refugees in Uganda

Infographic: Uganda – Burundi Refugee Situation (as of 17 November 2015) | 19 November 2015 | UNHCR | Reliefweb

Update on the Burundi Refugee Response, 12-19 November 2015 | 19 November 2015 | UNHCR | Reliefweb

In the reporting period, a total of 278 Burundian refugees arrived in Uganda, higher than last week’s 179 new arrivals. Of these, 79 refugees were received at Kabazana Reception Centre, up from 36 new arrivals reported last week. Eight individuals were transported from Mirama Hills and Bugango border points, 16 were referred from Kampala and 55 individuals directly arrived at the reception centre. The new arrivals are mainly coming from Bujumbura, Muyinga, Kirundo, Kibitoke and Bubanza province, citing insecurity in Burundi as reason for fleeing. The arrival trend is increasing and more people are expected to arrive should the reported insecurity in Burundi continue.

DRC refugees in Uganda

DR Congo Refugees Cross Into Uganda | 21 November 2015 | The EastAfrican | AllAfrica

Attention has been on the violence in Burundi and its people leaving the country, but there is also a fresh — though silent influx of Congolese refugees into Uganda, fleeing violence, rape and killings by militias in the North Kivu region. On November 11 alone, Uganda received some 881 Congolese refugees who are causing a strain on the already overstretched facilities, officials said. David Mugenyi, the Commandant of Rwamwanja Refugee Settlement in South Western Uganda says there has been an increase in the number of refugees from the Democratic Republic of Congo since the international community stopped focusing on the country especially when large rebel groups like M23 were disbanded.

Central African Republic

Map: Active USG Humanitarian Programs in Central African Republic (Last Updated 11/19/15) | 19 November 2015 | USAID | Reliefweb

Report: Gun battles in Central African Republic cripple access to healthcare | 24 November 2015 | AlertNet | Reliefweb

After gunmen burned down her village in scrubland of Central African Republic’s Ouaka region, Marceline Wanou fled into the forest with her two young sons, hoping to return in a few days. Nine months later Wanou has yet to go back, spending six months struggling to survive in the forest until a team of aid workers in July discovered her and 350 other members of her community, badly malnourished with many barely able to walk.

Justice and Tribunals

Selected articles on criminal justice proceedings regarding crimes committed in the Great Lakes Region

DRC

Allegations sexual abuse by DRC peacekeepers in MINUSCA

RDC: Kinshasa dément les accusations de viols par ses soldats en RCA | 21 November 2015 | La Nouvelle Centrafrique

Les accusations de viols et d’abus sexuels sur des civils par les troupes internationales de la MINUSCA éclaboussent cette institution onusienne depuis des mois, et met sa crédibilité en question. C‘était un des motifs qui avait poussé le précédent patron de la MINUSCA, le général sénégalais Babacar Gaye à la démission. Mis en accusation, des militaires camerounais, rwandais, congolais, et plus emblématique en parallèle, des français de la Sangaris, pour une enquête par ailleurs, depuis, étouffée par Paris.

Justice for children

Report : Democratic Republic of Congo: Access to justice for children | 24 November 2015 | CRIN | Reliefweb

This report is part of CRIN’s access to justice for children project , looking at the status of the Convention on the Rights of the Child (CRC) in national law, the status of children involved in legal proceedings, the legal means to challenge violations of children’s rights and the practical considerations involved in challenging violations.

Rwanda

Rwanda: Arrest and release of seven members of the steering Committee of the Great Lakes Human Rights League (LDGL) | 24 November 2015 | International Federation for Human Rights (FIDH)

According to the information received, on October 13, 2015, the seven newly-elected members of the LDGL steering committee were arrested during a meeting organised at the LDGL offices in Kabeza, in the Kicukiro district, city of Kigali, and were taken to the Kabeza police station. The purpose of the meeting was to plan the transfer of power from the old LDGL steering committee to the new one. In the morning of October 13, a former LGDL staff member, – who the ex-president had illegally appointed to the position of Executive Secretary, – tried to disrupt the meeting several times and was prevented from entering the LDGL offices. He allegedly called in the police to have the new committee members arrested.

CNLG Urges France to Cancel Arrest Warrants Against Rwandan Officials | 24 November 2015 | The New Times | AllAfrica

The National Commission for the Fight against Genocide (CNLG) has issued a fresh call for French courts to cancel standing arrest warrants against nine Rwandan officials and senior officers of Rwanda Defence Forces, saying the warrants are politically motivated. CNLG executive secretary Jean Damascène Bizimana said in a statement yesterday that the French judiciary should emulate Spain that recently cancelled arrest warrants against Rwandan officials after realising that the accusations against them were politically motivated.

Natural resource exploitation, governance and trade

Minerals, energy (oil & gas, hydro and solar), poaching, logging, foreign investment, trade, environmental issues

DRC

IPIS report on mineral supply chains and conflict links in eastern DRC

Mineral Supply Chains and Conflict Links in Eastern DRC. Five years of implementing supply chain due diligence | 25 November 2015 | IPIS

Between 2009 and 2010 IPIS collected data on over 550 mining sites as part a conflict mapping exercise focusing on Eastern Democratic Republic of Congo (DRC). With the collaboration of Congolese researchers, IPIS collected the coordinates of the most important mining sites and information on on-site security in North and South Kivu provinces, Maniema, Northern Katanga and southeast Province Orientale, publishing maps of this data.

Mining

Ivanhoe Mines and Zijin Mining Group Set to Complete Zijin’s Investment in the Kamoa Copper Project | 23 November 2015 | Marketwired

Robert Friedland, Executive Chairman of Ivanhoe Mines Ltd. (TSX:IVN), and Chen Jinghe, Chairman of Zijin Mining Group Co., Ltd., jointly announced today that Ivanhoe and Zijin have agreed to complete Zijin’s investment in Ivanhoe’s Kamoa Copper Project in the Democratic Republic of Congo on or before December 8, 2015. Zijin agreed in May this year to acquire, through a subsidiary company, a 49.5% interest in Kamoa Holding Limited for an aggregate consideration of US$412 million. Kamoa Holding is an Ivanhoe Mines subsidiary that owns the company’s interest in the Kamoa Project. Ivanhoe also has agreed to sell 1% of its share interest in Kamoa Holding to Crystal River Global Limited. Details of the transaction are contained in the news release issued by Ivanhoe Mines on May 26, 2015.

Les miniers au secours de la SNEL | 23 November 2015 | Africa Energy Intelligence

Dépités par le retard de la plupart des chantiers hydroélectriques congolais (AEI nº747), les opérateurs miniers tentent tant bien que mal de trouver des solutions pour pallier les déficiences électriques, notamment en appliquant des stratégies d’économie d’énergie. La SNEL (Société nationale d’électricité) vient ainsi de signer un contrat d’approvisionnement de 30 MW avec la Société d’exploitation de Kipoi (SEK), filiale de l’australien Tiger Resources qui opère le projet cuprifère de Kipoi (Katanga), à condition que la société augmente la puissance disponible du réseau.

Oil in Virunga

RDC: quel avenir pour le pétrole du parc des Virunga? | 24 November 2015 | Jeune Afrique

Il y a du pétrole dans le parc des Virunga. Faut-il le laisser dormir afin de protéger cet environnement unique et ses célèbres gorilles, ou l’exploiter pour renflouer les caisses de l’État? Le débat s’annonce… éruptif. Après avoir révélé, le 6 novembre, qu’il y a bien du pétrole dans le parc des Virunga (« volcans », en swahili), le gouvernement congolais se retrouve face à un dilemme. Soit il décide de protéger le plus ancien parc national du continent, refuge des gorilles des montagnes, les « dos argentés », une espèce menacée que le Rwanda voisin a su transformer en lucrative attraction touristique. Soit il autorise une exploitation pétrolière afin de renflouer les caisses de l’État.

Grand Inga dam

Barrage hydroélectrique grand Inga: la société civile plaide pour l’implication de la population | 25 November 2015 | Radio Okapi

La société civile congolaise plaide pour l’implication de la population congolaise dans le développement du projet Grand Inga. Ce denier prévoit une production de 4 800 MW supplémentaires à ce que produisent les barrages Inga I et II actuellement bien en dessous de leurs capacités. «Nous devons suivre tout ce qui se fait comme étude pour connaître les impacts du projet qui va être développé sur le plan environnemental, économique et social», affirme Justin Mobomi, coordonnateur de la coalition d’ONG pour le suivi des réformes de l’action publique (Corap).

Uganda

Uganda – Sudan cooperation

Oil Minister Meets Ugandan Counterpart | 24 November 2015 | Sudan News Agency | Sudan AllAfrica

Minister of Oil and Gas, Dr. Mohammed Zayed Awad reviewed with the Ugandan Minister Energy and Mineral Wealth, Irene Mufani the possibility for the joint of cooperation in the context of the African coordination. Dr. Awad, during the meeting, which was held on the sidelines of the UNCTAD Conference, currently on session, at the Friendship Hall, indicated to the similarity of African economies, explaining Sudan’s experiment in the field of oil industry. The Minister has called on Uganda to benefit from Sudan’s experience in this connection, welcoming the Ugandan cooperation in this regard.

Oil

La guerre fait rage pour prendre la tête de Natoil | 24 November 2015 | Africa Energy Intelligence

Ils rêvent tous du poste de directeur exécutif de la nouvelle société pétrolière d’Etat, Natoil (National Oil Co.). Les proches du président ougandais, Yoweri Museveni, jouent des coudes pour être l’heureux élu. Le dernier entré en lice est Henley Tumukunde, cousin de la première dame, Janet Museveni. Depuis qu’il a pris sa retraite de l’armée, il y a quelques semaines, avec le grade de lieutenant général, il se donne sans compter pour la réélection de Museveni en 2016. Tumukunde est avocat et a récemment étudié l’économie pétrolière et gazière au Royaume-Uni afin d’accroître ses chances d’obtenir le poste convoité. Entité formellement enregistrée en septembre, Natoil détiendra 15% de tous les futurs permis d’Ouganda. Les premiers seront attribués lors de l’appel d’offres en cours portant sur des zones du pourtour du lac Albert : Ngassa, Taitai-Karuka, Ngaji, Turaco, Kanywantaba.

Regulation, Voluntary Initiatives and Business and Human Rights

Selected articles on legal and voluntary initiatives relating to natural resources and good governance

Mandatory disclosure

Curses and compliance | 19 November 2015 | Africa Confidential

Mandatory disclosure is new to oil, gas and mining giants. They are still doing battle with NGOs to minimise regulation. Until very recently, the Extractive Industry Transparency Initiative (EITI), launched in 2002 by then British Prime Minister Tony Blair, was widely seen as the gold standard for regulating mining industry relations with the countries they operate in. Corporations were against it at first, but now EITI has 29 ‘compliant’ countries and is backed by around 90 firms operating in the sector (AC Vol 52 No 6, Pushing for probity). Many non-governmental organisations, on the other hand, complain that EITI compliance is used by repressive regimes as evidence of accountability that in reality does not exist. Also that the scheme is voluntary and carries no effective sanctions for non-compliance except being declared ‘non-compliant’. Now, the regulatory playing field is changing. Voluntary codes like EITI are being superseded by a swathe of laws in North America and Europe prescribing mandatory country-by-country reporting (CBCR) for an increasing proportion of extractive firms.

Gas exploitation Lake Kivu

La RDC et le Rwanda vont signer un accord d’exploitation du gaz méthane | 19 November 2015 | Radio Okapi

La RDC et le Rwanda ont prévu de signer, jeudi 19 novembre à Gisenyi, un accord sur l’exploitation du gaz méthane dans le lac Kivu. Le ministre congolais des Hydrocarbures, Aimé Ngoyi Mukena séjourne depuis mercredi au Rwanda pour parafer le document. Kinshasa et Kigali devront également s’accorder sur la surveillance du lac Kivu. De passage à Goma, Ngoyi Mukena n’a pas voulu commenter les suites de l’affaire du permis d’exploration pétrolière dans le parc des Virunga accordé à la firme britannique Soco en 2007.

La RDC et le Rwanda signent un accord en prévision de l’exploitation du lac Kivu | 20 November 2015 | Radio Okapi

La RDC et le Rwanda ont signé jeudi 19 novembre à Gisenyi un accord en prévision de l’exploitation du gaz méthane dans les eaux congolaises du lac Kivu, que les deux pays partagent à leur frontière. L’accord porte essentiellement sur la surveillance de ce cours d’eau au moment de l’exploitation du gaz qui y est contenu. Le lac Kivu est l’un des trois lacs au monde, avec le Nyos et le Monoun au Cameroun, qui renferment de très fortes concentrations en gaz. Sur ses 2 370 km², il contient selon les estimations, quelque 60 km³ de méthane dissous et environ 300 km³ de dioxyde de carbone (CO2).

Rwanda, DRC in Deal to Manage L. Kivu Methane Gas Exploration | 21 November 2015 | The New Times | AllAfrica

Effective exploration of methane gas in Lake Kivu will boost electricity generation in both Rwanda and DR Congo, increase economic growth in both countries and reduce the potential danger caused by a possible methane gas explosion. This was said Thursday by government officials from Rwanda and DR Congo while signing a memorandum of understanding under which the two countries committed to the protection of Lake Kivu and extraction of methane gas in a way that would not affect the environment and the population living around the lake.

DRC

Forest protection

Equateur: le Cocaf et les habitants de Bolomba s’engagent à protéger la forêt | 22 November 2015 | Radio Okapi

La Compagnie commerciale africaine (Cocaf) et les populations des secteurs de Bolomba et de Mampoko dans le territoire de Bolomba (Equateur) ont signé vendredi 21 novembre un contrat en vue de la protection de la forêt. Ce document interdit l’exploitation du bois, mais la population va continuer de mener ses activités des champs et de la cueillette.

Rwanda

Rwanda Appeals to the U.S to Waive Links to Conflict Minerals | 21 November 2015 | The EastAfrican | AllAfrica

Rwanda has pressed upon the US the need to lift the restrictions under the “conflict minerals” rule, blaming it for the losses in its mining sector. The government said the country is now stable, and should be spared the application of the Dodd-Frank Act, a US law that has made mineral traceability, auditing and certification compulsory for the Democratic Republic of Congo (DRC) and nine neighbouring countries, to ensure that their minerals are not from conflict regions.

Rwanda Wants Out of Conflict Category | 23 November 2015 | East African Business Week | AllAfrica

Rwanda’s Minister of State in-charge of Mining, Evode Imena, has asked that Rwanda be considered a ‘conflict-free” mineral country. “Currently more money is spent complying with conflict mineral regulation than money spent for government taxes. We would like Rwanda to be considered as conflict-free because there is no conflict in Rwanda,” he said.

Uganda

Oil

Government Secrecy On Oil Sector Breeding Mistrust – Survey | 19 November 2015 | The Monitor | AllAfrica

Government secrecy on oil and gas matters has created mistrust among Ugandans about the sector, a new survey has revealed. The survey conducted by Advocates Coalition for Development and Environment (ACODE), also shows that people who want to invest or provide services in the sector do not have the required information. Discussing the survey findings at a workshop in Kampala on Tuesday, Prof Elijah Mushemeza, a research fellow at ACODE, said: “Our Constitution provides for access to information. It’s time that government opened up.”

Deforestation

Bunyoro Kingdom Accused of Destroying Forests | 20 November 2015 | The Observer | AllAfrica

Something will strike you when you return to Masindi town. It is how bare the once-pristine western Uganda town has become. The giant mvule and mahogany trees are gone – by royal decree. In two letters dated October 10 and 12, the king of Bunyoro, Solomon Gafabusa Iguru, issued permits to timber dealer Asiimwe Addidas Omubiyasi to cut five mahogany trees opposite Masindi hotel, and the mvule trees on the Masindi-Kigumba road. This is the latest action from a king who may soon be described as a danger to forests. Months ago, Iguru clashed with the National Forestry Authority (NFA) when he sent a grader to construct a road inside Kaduku central forest reserve in Masindi Port sub-county, Kiryandongo district.

Mining

Parliament to Discuss New Mining Law Next Month | 23 November 2015 | Oil in Uganda | AllAfrica

A new mining law to be debated by parliament starting next month promises to improve the environment for investment and generally enhance Uganda’s mining sector. “We hope to have a new law for debate in Parliament by December,” Peter Lokeris, the State Minister for mineral development told the annual general meeting of the Uganda Chamber of Minerals and Petroleum (UCMP), an outfit that brings together players in the petroleum and mining sectors last week.

Other

Pope visit

Pope Francis kicks off Africa tour with peace message | 25 November 2015 | AlJazeera

Pope Francis has called for ethnic and religious reconciliation after arriving in the Kenyan capital, Nairobi, at the start of his landmark three-nation Africa trip that will also take him to Uganda and CAR.

DRC

Opposition manifestations repressed

RDC: 7 manifestations de l’opposition interdites ou réprimées en octobre, selon l’ONU | 19 November 2015 | Radio Okapi

Le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme (BCNUDH) dit avoir noté une application discriminatoire des lois à l’endroit de l’opposition et de la société civile. Dans son rapport mensuel d’octobre, il fait état de 7 manifestations de l’opposition interdites par les autorités locales ou réprimées brutalement par les forces de sécurité alors qu’au moins 11 manifestations de soutien à la majorité se sont déroulées sans aucune obstruction. Le BCNUDH regrette la différence de standards appliqués à la liberté de réunion et de manifestation pacifique en fonction de l’appartenance politique.

Political dialogue

Méfiance politique en RDC: le RSF de Lunda Bululu écrit à Maman Sambo Sidikou | 22 November 2015 | Radio Okapi

Le Rassemblement des forces sociales et fédéralistes (RSF) a adressé une lettre ouverte au nouveau représentant spécial du Secrétaire général de l’Onu en République démocratique du Congo, Maman Sambo Sidikou, dans laquelle il lui demande de s’impliquer, dans le cadre de l’accord cadre d’Addis Abeba, pour assainir le climat politique afin d’aboutir à un dialogue réussi entre acteurs de la classe politique congolaise. Dans cette correspondance déposée samedi 21 novembre au bureau de la Monusco à Lubumbashi, le RSF déplore le climat de méfiance politique qui s’est installé entre la majorité et l’opposition.

Dialogue politique: Joseph Kabila propose quatre noms à l’ONU pour la médiation | 23 November 2015 | Radio Okapi

Le Président de la RDC, Joseph Kabila, a proposé à l’Organisation des Nations unies (ONU), les noms de quatre personnes susceptibles d’assurer une médiation internationale dans le dialogue politique, rapporte l’AFP citant des sources gouvernementales. Joseph Kabila a proposé les noms de l’ancien secrétaire général de l’ONU, Kofi Annan, du président angolais Eduardo Dos Santos, du président de l’Assemblée nationale sénégalaise, Moustapha Niasse, et de l’envoyé spécial de l’ONU pour les Grands Lacs, Saïd Djinnit, ont précisé ces sources à l’AFP.

Burundi

Insecurity measures

Heurts au Burundi: la Conférence internationale pour la région des Grands lacs délocalise son siège en Zambie | 20 November 2015 | La Voix de l’Amérique

La Conférence internationale pour la région des Grands lacs (CIRGL), qui regroupe douze pays de la sous-région, a délocalisé “provisoirement” son siège de Bujumbura vers la Zambie, en raison de l’aggravation de la crise au Burundi, qui risque de “devenir irrémédiable”.

Burundi: Obama impose des sanctions contre quatre hauts responsables | 23 November 2015 | La Voix de l’Amérique

Les quatre responsables burundais sont impliqués dans les violences dans ce pays plongé depuis fin avril dans une grave crise politique, a annoncé lundi la Maison Blanche. Ces sanctions “ne visent pas le peuple burundais” mais des individus au sein du gouvernement qui “contribuent aux troubles”, “affaiblissent les institutions démocratiques” et se rendent coupables d’atteintes aux droits de l’Homme, précise l’exécutif américain. Elles interviennent après celles annoncées début octobre par l’Union européenne.

Suspension of NGO’s

Burundi: le gouvernement interdit “provisoirement” d’activité les principales ONG locales | 23 November 2015 | La Voix de l’Amérique

Le ministère burundais de l’Intérieur a interdit “provisoirement” lundi les activités des principales organisations de la société civile burundaise, animatrices du mouvement anti-3e mandat du président Pierre Nkurunziza, déjà poursuivies pour insurrection et dont les dirigeants sont en exil. Une ordonnance du ministre de l’Intérieur “suspend provisoirement les activités de certaines organisations de la société civile, poursuivies par la justice pour leur rôle dans les crimes commis” depuis le début de la contestation fin avril, a annoncé à l’AFP Thérence Ntahiraja, porte-parole de ce ministère.

Washington demande la levée de la mesure de suspension des organisations de la société civile | 25 November 2015 | IWACU

Cet appel est contenu dans un communiqué sorti ce mardi 24 novembre par l’ambassade des Etats-Unis. Elle se dit profondément inquiète. Pour cause: la récente annonce de la suspension des activités de plusieurs organisations de la société civile et le gel de leurs avoirs.

Burundi: UN rights chief deplores suspension of human rights groups, warns of ‘civil war’ | 25 November 2015 | UN News Centre

The top United Nations human rights official today deplored the Burundian authorities’ suspension of 10 non-governmental organizations (NGOs), including several working on peace and human rights issues, warning against a relapse into “full-fledged civil war.” “This suspension appears to be an attempt by Burundian authorities to silence dissenting voices and to limit the democratic space,” UN High Commissioner for Human Rights Zeid Ra’ad Al Hussein said of the Central African country, which has been in the midst of a political crisis since President Pierre Nkurunziza decided to run for a controversial third term earlier this year.

Uganda

Police Admit Holding Three FDC Officials | 19 November 2015 | The Monitor | AllAfrica

Police have confirmed they are hoding three Forum for Democratic Change (FDC) party members from Mbarara District. FDC officials and relatives of the missing trio on Tuesday stormed the office of Rwizi Region Police commander, Mr Hillary Kulayigye to record a statement about missing persons. However, Mr Kulayigye called police headquarters in Kampala and was told that the trio was arrested and taken to Kireka-based Special Investigations Unit of police on terrorism charges.

Scroll to Top