Menu

La complexité de la gestion des ressources dans un contexte de fragilité de l'État : une analyse du secteur minier dans l'arrière-pays du Kivu

top

Le rapport intitulé « Exploitation minière et commerce des minerais dans l’arrière-pays du Kivu » est une commande de la Direction générale du développement (DG Développement) de la Commission européenne. Il vise à combler un manque informationnel en identifiant les principaux sites miniers et en analysant les réseaux d’échanges commerciaux de l’arrière-pays de l’est de la République démocratique du Congo (RDC) situé dans le Maniema, le Nord-Katanga et la Province Orientale, et en analysant les réseaux de transport existant entre ces territoires et les centres urbains régionaux de Bukavu, Goma, Butembo et Bunia.

Les cartes web

Sources

La plupart des données sur les zones minières ont été récoltées par des équipes de chercheurs locaux travaillant pour des organisations indépendantes, qui ont été envoyés sur le terrain munis de GPS et de questionnaires. D’autres données cartographiques, telles que les lieux, les limites administratives, les routes, les aires protégées, les aéroports, etc. sont basées essentiellement sur les données vectorielles du Référentiel Géographique Commun (RGC, www.rgc.cd). Les cours d’eau, et quelques lieux au Maniema, sont basés sur des données vectorielles du Musée royal de l’Afrique centrale (MRAC) à Tervuren.

Données

En cliquant sur un symbole de minerai ou en sélectionnant un élément de la liste « MINING AREAS », une fenêtre d’information s’affichera contenant les informations suivantes :

  • Name : nom du site minier, ou du village de support (nom suivi de « (sv) »)
  • Support village (sv) or sites : village de support du site cité au point précédent, ou, si le point précédent contient le nom d’un village de support, les sites qui y correspondent
  • Longitude & Latitude : emplacement géographique en degrés décimaux
  • Origin : de quelle manière l’emplacement a été déterminé : GPS, digitisation (numérisation), old basis (ancienne base), approximation; suivi de « (sv) » si les coordonnées sont celles du village de support
  • Geographic source : source géographique (partenaire de l’IPIS ou autre)
  • Territory – Collectivity – Groupement : territoire – collectivité – groupement (emplacement administratif)
  • Distance between site and support village : distance entre le site et le village de support, en km ou heures de marche
  • Mineral 1 (M1)Mineral 2 (M2)Mineral 3 (M3) : les minéraux exploités, par ordre d’importance
  • Price M1M2M3 (900 FC = 1$) : le prix auquel les minéraux étaient vendus du temps des enquêtes de terrain (deuxième moitié de juin 2010), en francs congolais (FC) ou dollars américains ($)
  • Production M1M2M3 : estimation de la production journalière ou hebdomadaire
  • Number of workers : estimation par l’exploitant minier du nombre de mineurs artisanaux (creuseurs) et d’autres travailleurs participant au processus d’extraction ; sur les cartes, la dimension des symboles de minerai est basée sur le nombre de travailleurs (même si la production d’un site minier n’est pas exactement fonction du nombre de travailleurs présents, ce nombre donne une indication relativement correcte de son importance)
  • Armed Group 1 (AG1)Armed Group 2 (AG2)Armed group 3 (AG3) : éléments d’un groupe rebelle, de l’armée gouvernementale (FARDC) ou de la police nationale (PNC) présents sur un site ou qui au moins le fréquentent
  • Commander AG1AG2AG3 : commandant du groupe armé
  • Activity AG1AG2AG3 : quel est le business du groupe armé sur le site ? (Taxent-ils les creuseurs ? Creusent-ils eux-mêmes ? Forcent-ils les gens à travailler pour eux ? Engagent-ils des équipes de travailleurs sans recourir à la force ? Gèrent-ils le site et les autres activités ? Sont-ils payés par d’autres pour assurer la sécurité du site ? etc.)
  • Customary land owner (Katanga, Maniema) ou Provincial permit holder (AFM) (Orientale) : propriétaire foncier coutumier, titulaire de permis provincial (AFM)
  • Title holder (CaMi, 27 July 2010) : l’entreprise ou la personne titulaire d’un titre minier officiel pour la zone, octroyé par le Cadastre Minier (situation à la date du 27 juillet 2010 ; cf. notre carte de concessions au www.ipisresearch.be/mine-concessions-drc.php
  • Buyers (négociants, comptoirs) : négociants ou comptoirs connus pour acheter des minerais sur le site
  • Transport routes – Destination (DRC) : voies de transport des minerais et leur destination en RDC
  • Remarks : informations supplémentaires


Abréviations

  • AFM : Administrateur de Foyer Minier
  • FARDC : Forces Armées de la République Démocratique du Congo
  • PE : Permis d’Exploitation
  • PNC : Police Nationale Congolaise
  • PR : Permis de Recherches
  • sv : village de support (angl. support village)
  • ZEA : Zone d’Exploitation Artisanale
  • ZRG : Zone de Recherches Géologiques


Comment utiliser les cartes web

  • Les cartes sont pourvues d’une légende (bouton ‘Légende’ en bas).
  • Vous pouvez changer le niveau de détail des cartes en zoomant. Les cartes sont disponibles en trois échelles différentes : 1:3 000 000 (vue initiale), 1:1 000 000 et 1:100 000. Pour zoomer, glissez le bouton dans le coin inférieur gauche vers le signe plus ou faites rouler la roulette de la souris. Pour des raisons de clarté, les noms de plusieurs éléments cartographiques ne se montrent pas quand on visionne la carte à l’échelle maximale mais apparaissent généralement quand on zoome. Néanmoins, vous pouvez voir les noms des sites miniers ou des villages de support à toutes les échelles si vous passez le curseur de la souris sur un symbole de minerai (« map tip »). Les noms des sites miniers sont en rouge, ceux des villages de support (sv) en noir.
  • Vous pouvez facilement naviguer dans une carte en la déplaçant avec le curseur de la souris. En double-cliquant sur une position, celle-ci apparaît au centre de la carte.
  • Vous pouvez retrouver les informations sur une zone minière en cliquant sur son symbole de minerai directement sur la carte (le curseur de la souris doit d’abord prendre la forme d’une main). Une fenêtre d’information s’affichera.
  • Les cartes présentent une fonction de recherche géographique et thématique avancée qui localise des séries de lettres. Il se peut que les fonctions de recherche ne fonctionnent pas sur votre ordinateur (cela dépend du navigateur que vous utilisez, ou bien de certains paramètres de votre ordinateur). Dans ce cas, utilisez en revanche la fonction ‘Listes’ si vous voulez chercher une zone minière (voir ci-dessous).
  • Vous pouvez également effectuer une recherche en cliquant sur le bouton ‘Listes’ en bas de l’écran. En cliquant sur un élément de la liste, cet élément apparaît automatiquement dans la carte avec un zoom et simultanément une fenêtre d’information s’affiche.
  • En cliquant sur le bouton ‘Carte de localisation’, une petite carte générale s’affiche dans une nouvelle fenêtre dans le coin supérieur gauche de l’écran.


Veuillez noter :

  • Sur la carte du Nord-Katanga tous les symboles de minerai correspondent à une zone minière localisée par GPS.
  • Sur la carte du Maniema la plupart des symboles de minerai sont placés sur le village de support (sv) des différents sites miniers. En cliquant sur le symbole de minerai d’un tel village de support, dans la fenêtre d’information on donne un aperçu collectif des sites correspondant à ce village. Cependant, souvent des données particulières pour chacun ou quelques-uns de ces sites sont disponibles, ce qui est indiqué comme « See List MINING AREAS for :… (noms des sites) ». Ouvrez la liste en cliquant sur le bouton ‘Listes’ en bas de l’écran et sélectionnez le nom du site pour voir ces informations détaillées.
  • Egalement sur la carte du Sud-est de la Province Orientale différents symboles de minerai se réfèrent à des villages de support, montrant une fenêtre d’information qui donne un aperçu collectif des sites y correspondant. Pour plusieurs sites, notamment dans le Parc national de la Maiko, au groupement de Bakaiko dans le territoire de Mambasa et le long de la rivière Ituri, l’emplacement – souvent approximatif – et quelques autres données sont disponibles, mais pas le nom. Si vous passez donc le curseur sur le symbole de minerai, la case du « map tip » sera vide, mais vous pouvez quand même cliquer sur le symbole et voir les données disponibles dans une fenêtre d’information.

Visionnez la carte web du Nord-Katanga

Visionnez la carte web du Maniema

Visionnez la carte web du Sud-est de la Province Orientale