BRIEFING

17 – 23 March 2016

Download PDF

News in Brief

The Head of the UN Stabilization Mission in the DRC, MONUSCO, and the UN Secretary-General this week expressed their concerns over the security situation in the Democratic Republic of Congo. They fear that rising political tensions in the run-up to the presidential elections, which are to be held in November, will cause an increase in violence. Opposition sources have already reported the shutdown of some of their media channels by the authorities in Lubumbashi. Human Rights Watch also denounced a lack of progress in the investigation of the mass grave in Maluku (Kinshasa), which was discovered last year and allegedly contains the remains of 421 people. Meanwhile, the Congolese Minister of Foreign Affairs asked the UN Security Council to reduce by half the amount of MONUSCO peacekeepers by the end of 2016.

In North Kivu, clashes between Congolese soldiers and ADF militia members on March 16 in Beni territory resulted in the death of two of the rebels. The FARDC reported to have repelled another attack by the ADF in the same region on Saturday, March 19. This Monday, March 21, the army launched military operations against Mai Mai Nyatura in Masisi territory. In Rutshuru territory, unidentified armed men attacked a priest on Sunday, injuring him severely. Locals attributed the assault to FDLR elements. That same day, the Nande community saw the murder of one of their own priests and spokespersons, Vincent Machozi. In South Kivu, civil soiety in Kalehe territory reported a heightened activity of Raia Mutomboki and other armed groups in several localities of the territory. Civil society in Kongo Central reported several armed attacks in Matadi and Tshela territories, yet local police deny a rise in insecurity.

Burundi saw the assassination of two army officers on Tuesday, March 22. Lieutenant Colonel Darius Ikutare and Major Didier Muhumpundu were announced dead only a few hours apart. The former was being accused of repressing opponents of President Nkurunziza. In Uganda, opposition leader Kizza Besigiye has been under house arrest for over a month, after losing the elections to current President Museveni. In the Central African Republic, LRA elements reportedly looted property of the local population near Dembia on March 18. Independent expert on human rights Marie-Therese Keita Bocoum lauded the country this week for its peaceful election process last month, while also highlighting challenges for the new government, including persistent violence and abuse in some areas of CAR.

All articles and other news items referenced in this briefing come from third party media sources. Being not the author, IPIS is not responsible for the content of the news items or articles contained or referred to in this briefing.

Conflict and Security

Recent news on conflict and security related issues across the Great Lakes Region

Tensions between Burundi and Rwanda

Le Burundi demande qu’une plainte soit déposée contre Paul Kagame | 17 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Le communiqué accuse le président Kagame et le Rwanda d’avoir posé des actes ignobles “à travers l’entrainement et l’enrôlement des réfugiés burundais vivant dans des camps rwandais”. Leur objectif (NDLR: de Paul Kagame et le Rwanda) serait, selon le communiqué du ministre Pascal Barandagirye, “l’élimination des leaders burundais mais aussi la destitution des institutions.”

Rwanda Govt, Burundi Fire Back After U.S. Rebukes Leaders for ‘Power Grabs’ | 23 March 2016 | Daily Nation | AllAfrica

Rwanda and Burundi fired back on Monday against US claims of “blatant power grabs” by the presidents of the two Great Lakes countries. And in addition to lashing Washington, the Bujumbura and Kigali governments attacked one another. Each accused the other of supporting rebel forces intent on destabilising legitimate authority. The remarks by the Rwandan, Burundian and US representatives during a United Nations Security Council debate were unusually undiplomatic.

DDR

Recycling Rebels? Demobilization in the Congo | 23 March 2016 | Rift Valley Institute

This briefing analyses why and how previous DDR processes have failed, and provides a sketch of the current state of affairs and future prospects for demobilization. It reviews the impact of CONADER and the potential of DDR III, focusing on the role of combatants, commanders and politicians. In particular, the briefing discusses incentives for armed groups to join demobilization programmes under conditions of high insecurity and distrust, as well as the relationship between demobilization and remobilization. The briefing argues that a holistic approach to DDR is needed, which would make it part of a genuine effort at social transformation and reform of the security sector, which in turn casts doubts on its feasibility within the current context of political competition and insecurity in the DRC.

DRC

Pre-election tensions

Tensions en RDC: Kinshasa, les Kivus et l’ex-Katanga dans l’oeil du cyclone | 17 March 2016 | AfrikArabia

La crise pré-électorale qui couve en République démocratique du Congo (RDC) pourrait bien déboucher sur une nouvelle période d’instabilité selon un rapport du Groupe de recherche et d’information sur la paix et la sécurité (GRIP). Georges Berghezan, l’auteur de cette note, semble bien peu optimiste sur l’évolution de la situation politique et sécuritaire en RDC. Devant le report très probable de l’élection présidentielle, prévue fin novembre, et le flou sur l’avenir du président Joseph Kabila, dont la Constitution lui interdit de briguer un troisième mandat, les tensions sont de plus en plus vives entre majorité et opposition. La répression politique s’accroît sur les opposants et « l’espace démocratique se restreint » selon les Nations-unies. Dans ce climat délétère, le GRIP estime que « des troubles graves sont prévisibles dans plusieurs régions du pays » : Kinshasa, les deux Kivus et l’ex-Katanga.

RDC: un troisième média proche de l’opposition fermé à Lubumbashi | 17 March 2016 | AfrikArabia

Une télévision appartenant à un ancien cacique de la majorité passé dans l’opposition, Gabriel Kyungu, a été fermée par les autorités de Lubumbashi. Deux médias proches de l’opposant Moïse Katumbi avaient déjà été interdits début 2016. Des fermetures en forme « d’intimidations » selon l’opposition.

Impasse en RDC: Ban Ki-moon redoute un regain de violences généralisées | 21 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Le secrétaire général de l’ONU s’est, au cours d’un débat au Conseil de sécurité sur la situation dans la région des Grands Lacs, déclaré lundi “très préoccupé par l’impasse politique en République démocratique du Congo (RDC) où l’élection présidentielle devant se tenir en octobre, semble de plus en plus improbable.

DR Congo at ‘critical juncture,’ amid rising political tensions – UN envoy tells Security Council | 23 March 2016 | UN News Centre

The Democratic Republic of the Congo (DRC) is at a critical juncture, with rising political tensions ahead of elections which could lead to violence if left unaddressed, the top United Nations official in the country warned the Security Council today, while highlighting key issues for consideration as it renews the UN’s mandate there.

MONUSCO

Kalemie: autorités, partis politiques et société civile se concertent sous l’égide de la Monusco | 20 March 2016 | Radio Okapi

Les autorités provinciales du Tanganyika, les partis politiques et la Société civile se sont concertés vendredi 18 mars à la base de la Monusco de Kalemie sur la nécessité d’atténuer la tension observée depuis le début du mois entre les acteurs politiques de la région. La Monusco affirme avoir offert ses offices pour assurer le maintien de la paix et la sécurité dans la région. Parmi les points forts qui ont été au centre des discussions figurent notamment le découpage territorial et dédoublement des partis politiques.

La RDC veut réduire de moitié les effectifs de la Monusco en 2016 | 23 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Le ministre des affaires étrangères Raymond Tshibanda a demandé au Conseil de sécurité de tenir compte des négociations menées entre l’ONU et Kinshasa pour une “sortie ordonnée et définitive de la Monusco de la RDC”. M. Tshibanda a, dans son adresse an Conseil de sécurité, rappelé que son pays souhaite que les effectifs des Casques bleus déployés sur son territoire soient réduits de moitié d’ici la fin de l’année. Le mandat de la Mission de l’ONU en RDC (Monusco), forte de quelque 20.000 hommes, arrive à expiration fin mars. Pour l’instant, l’ONU n’envisage qu’une réduction de 1.700 hommes et insiste pour que la poursuite du retrait des Casques bleus tienne compte de la sécurité sur le terrain, qui reste fragile.

Conférence de presse des Nations Unies du mercredi 23 mars 2016 | 23 March 2016 | MONUSCO

Les nouvelles à propos des activités des composantes de la MONUSCO, des activités de l’équipe-pays et de la situation militaire en DRC.

Kinshasa

RDC: toujours pas d’enquête sur la fosse commune de Maluku | 17 March 2016 | AfrikArabia

Un an après la découverte d’une fosse commune dans la banlieue de Kinshasa, l’enquête est toujours au point mort et les exhumations des corps n’ont toujours pas été effectuées. Qui sont les 421 corps retrouvés dans la fosse commune du cimetière de Maluku à une centaine de kilomètres de Kinshasa? Un an après sa découverte, le mystère de la fosse commune reste entier. C’est dans la nuit du 18 au 19 mars 2015 que des corps auraient été secrètement enterrés par les forces de sécurité près du cimetière Fula-Fula. Ce sont les riverains du cimetière qui ont alerté la Mission de l’ONU en République démocratique du Congo (Monusco), incommodés par les odeurs nauséabondes des corps en décomposition.

HRW dénonce l’absence d’avancées sur l’affaire de fosse commune au bout d’un an en RDC | 18 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Human Rights Watch se plaint dans un communiqué qu’un an après les dénonciations des activistes des droits de l’homme, les autorités congolaises n’aient pris aucune décision pour identifier des centaines de corps enterrés en “cachette” dans une fosse commune à la périphérie de Kinshasa. “En dépit de nombreuses demandes émanant d’organisations de défense des droits humains, de membres du Parlement, des Nations unies, de l’Union européenne et d’autres, aucune décision n’a été prise pour ouvrir la fosse”, a déploré HRW dans un communiqué.

North Kivu

Nord-Kivu: la situation sécuritaire s’améliore à Walikale | 17 March 2016 | Radio Okapi

L’administrateur du territoire de Walikale (Nord-Kivu), Marie-Claire Bangwene, affirme que la situation sécuritaire s’améliore dans cette zone depuis le déploiement de l’armée dans plusieurs localités. Les militaires se sont déployés depuis trois semaines dans les localités de Mpofi, Kibhua, Bunyampuri, Nkembe et Brazza. Ils y effectuent des patrouilles quotidiennes.

Beni: deux rebelles ADF tués dans un accrochage avec des militaires | 17 March 2016 | Radio Okapi

Deux rebelles ADF ont été tués mercredi 16 mars lors d’un accrochage avec des militaires congolais à Mabanga dans le territoire de Beni. D’après le lieutenant Mak Hazukay, le porte-parole des opérations Sokola 1 qui livre cette information, les éléments des FARDC étaient en patrouille dans cette zone lorsqu’ils ont intercepté un groupe des rebelles ougandais. Les combats ont duré une dizaine des minutes. Les militaires ont récupéré une arme abandonnée par les rebelles en fuite, indique le lieutenant Mak Hazukay, ajoutant que l’armée poursuit des patrouilles dans la zone de Makembi et Eringeti.

Beni: des hôpitaux peinent à fonctionner à cause de l’insécurité | 18 March 2016 | Radio Okapi

Une vingtaine de centres de santé fonctionnent difficilement dans la zone de santé d’Oïcha à Beni suite à l’insécurité, a déclaré vendredi 18 mars à Radio Okapi, le secrétaire exécutif du Syndicat national des médecins du Congo (Synamed) dans ce territoire du Nord-Kivu, Docteur Janvier Lukando.

RDC: 18 militants arrêtés le 15 mars relâchés à Goma | 19 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Le mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) basé à Goma a posté sur son compte twitter un message faisant état de la remise en liberté de 18 militants de la société civile arrêtés lors d’une marche silencieuse mardi dans la même ville.

Goma: libération de 18 militants de Lucha après 4 jours de détention | 19 March 2016 | Radio Okapi

Dix-huit membres du mouvement citoyen Lutte pour le changement (Lucha) ont été libérés, samedi 19 mars à Goma (Nord-Kivu), après quatre jours de détention au cachot du parquet. L’avocat de Lucha, Me Jean-Paul Lumbumbu l’a affirmé à Radio Okapi: «Le parquet s’est rendu compte que l’arrestation de ces jeunes ne valait pas la peine et en même temps nous démentons l’information selon laquelle les militants de la Lucha se seraient évadés. Il est vrai qu’il y a eu évasion au niveau du parquet près le tribunal de grande instance de Goma mais les militants Lucha sont restés au cachot et ils viennent d’être libérés régulièrement par le parquet près le tribunal de grande instance de Goma».

Goma: la Lucha refuse de payer l’amende demandée par le Parquet | 19 March 2016 | Radio Okapi

Le mouvement pro-démocratie Lucha a fait savoir qu’elle ne paierait pas l’amende transactionnelle de 100 000 francs congolais (108 dollars américains) demandée par le Parquet de grande instance de Goma pour chacun de ses 18 membres interpellés mardi 15 mars alors qu’ils manifestaient pacifiquement. L’amende transactionnelle est une disposition prévue par la loi pour éviter une procédure judiciaire qui aboutirait devant les cours et tribunaux en réglant l’affaire devant la police ou le parquet, moyennant une somme d’argent.

L’armée repousse une attaque des ADF à Beni | 19 March 2016 | Radio Okapi

Les Forces armées de la RDC (FARDC) ont repoussé ce samedi 19 mars tôt dans la matinée une attaque des rebelles ougandais ADF à Tungudu et Opira dans le territoire de Beni au Nord-Kivu. Selon des sources militaires, ces rebelles ougandais ont attaqué les positions de l’armée situées dans ces deux villages vers 4h30 (heure locale). Ils ont été repoussés après des affrontements de plus d’une demi-heure.

La communauté Nande appelle au rétablissement de la paix au Nord-Kivu | 19 March 2016 | Radio Okapi

Des membres de la communauté Nande à Kinshasa ont organisé, vendredi 18 mars, un sit-in au Palais du peuple pour réclamer le retour de la paix dans le Nord-Kivu. Dans leur mémorandum adressé au président de l’Assemblée nationale, Aubin Minaku Ndjala Ndjoko, ils ont déploré la montée de l’insécurité (tueries, massacres et autres) dans cette partie du pays. Vêtus en noir en signe de deuil, hommes et femmes de cette communauté demandent que la question du retour des réfugiés rwandais soit inscrite parmi les matières de la session parlementaire de mars.

Nord-Kivu: un prêtre catholique grièvement blessé dans une attaque attribuée aux FDLR | 20 March 2016 | Radio Okapi

Un prêtre de la congrégation Caracholine de Nyamilima a été grièvement blessé par balles tôt dimanche 20 mars matin à Katwiguru, à 30 km à l’Est du chef-lieu de territoire de Rutshuru (Nord-Kivu). Son véhicule a été attaqué par des hommes armés non encore identifiés, alors qu’il se rendait à la messe. Mais les populations attribuent cette attaque aux rebelles FDLR. C’est la deuxième attaque armée ciblant les prêtres catholiques de Nyamilima, en l’espace de deux mois, dans la zone.

Report: Who are the killers of Beni? | 21 March 2016 | Congo Research Group

Since October 2014, the region around the town of Beni in north eastern Democratic Republic of the Congo (DR Congo) has been the site of some of the worst massacres in the country’s recent history. Over five hundred people have been killed and tens of thousands have fled their homes. The UN mission and the Congolese government have publicly stated that the massacres are the work of Ugandan rebels from the Allied Democratic Forces (ADF). This report by the Congo Research Group (CRG) questions this narrative. Rather than a foreign Islamist group driven by revenge, CRG research points to a group that has forged strong ties with local interest groups and militias over the course of twenty years of insurrection around Beni.

Nord-Kivu: les habitants de Ngungu manifestent contre l’insécurité | 21 March 2016 | Radio Okapi

Les habitants de Ngungu dans le territoire de Masisi (Nord-Kivu) ont marché dimanche 20 mars pour protester contre les assassinats perpétrés dans leur localité. Selon des sources locales, deux personnes ont été tuées le week-end dernier par des hommes armés non identifiés. Les auteurs de ces meurtres se seraient échappés sans être inquiétés. Des habitants rapportent que 115 personnes ont été tuées dans leur localité par des hommes armés en l’espace de dix mois. Ils regrettent que les autorités provinciales ne réagissent pas à ces meurtres.

Masisi: les FARDC lancent la traque contre la milice Nyatura | 21 March 2016 | Radio Okapi

Les unités spéciales Forces armées de la RDC ont lancé lundi 21 mars matin les opérations pour chasser les rebelles Maï-Maï Nyatura, dans le groupement Bashali-Mokoto, en territoire de Masisi (Nord-Kivu). Selon la société civile de Masisi, vers 4 heures, les FARDC ont lancé la première offensive dans les localités de Busumba et Kibarizo. La police indique que la localité de Busumba a été libérée des rebelles alors que, dans d’autres localités, les Maï-Maï se retirent d’eux-mêmes, avant l’arrivée des FARDC.

RD Congo – Jason Stearns: « Certains militaires ont participé aux massacres à Beni » | 22 March 2016 | Jeune Afrique

Depuis octobre 2014, environ 500 personnes ont été massacrées dans le territoire de Beni, dans l’est de la République démocratique du Congo. Pour l’armée congolaise (FARDC) et la Mission de l’ONU (Monusco), les auteurs de ces crimes appartiennent à la rébellion musulmane ougandaise des Forces démocratiques alliées (ADF), qu’elles traquent depuis janvier 2014. Un rapport de l’ONU publié en mai 2015 évoque l’implication de militaires dans certains meurtres – une conclusion à laquelle parvient aussi le Groupe d’étude sur le Congo dans son enquête « Qui sont les tueurs de Beni ? ». Précisions de son directeur Jason Stearns, un ancien chef du groupe d’experts de l’ONU sur la RDC basé à New York.

RDC: les auteurs des massacres de 500 civils identifiés, selon les autorités | 22 March 2016 | La Voix de l’Amérique

“Les auteurs [des massacres de Beni] sont bel et bien identifiés. Ce sont les ADF Nalu, qui ont des réseaux de complicité. Ce sont des rebelles ougandais”, a déclaré à l’AFP le ministre congolais des Médias et porte-parole du gouvernement Lambert Mende. M. Mende réagissait aux conclusions d’un rapport du Groupe d’étude sur le Congo (GEC), publié lundi, affirmant que les autorités congolaises et l’ONU ont “mal identifié” les responsables des massacres commis dans le territoire de Beni dans la province du Nord-Kivu (est) et aux confins de l’Ituri voisine, où près de 500 civils, selon l’ONU, ont été tués essentiellement à l’arme blanche, depuis octobre 2014.

Lancement officiel du projet conjoint de réintégration des jeunes affectés par les conflits à Rutshuru | 22 March 2016 | UNDP | Reliefweb

Le projet conjoint d’Appui à la Stabilisation de l’Est de la RDC par la réintégration des enfants associés aux forces et groupes armés (EAFGA) a été officiellement lancé ce mardi 22 mars dans le territoire de Rutshuru. La cérémonie officielle sera présidée par le ministre du Développement rural, Monsieur Eugène Serufuli en présence de Madame Priya Gajraj, Directeur Pays du PNUD en RDC et de Madame Eriko Asakura, Première secrétaire à l’Ambassade du Japon en RDC, du ministre provincial du Plan, Budget, Communication et Médias, Madame Marie Shematsi, et du ministre provincial de l’Education, Genre et Famille, Madame Adèle Bazizane, ainsi que des autorités locales dont le Mwami de la Chefferie de Bwisha, Monsieur Dieudonné Ndeza.

Nord-Kivu: le gouverneur délocalise son bureau à Rutshuru pour combattre l’insécurité | 22 March 2016 | Radio Okapi

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, a délocalisé momentanément son bureau de Goma à Rutshuru afin de se pencher sur le problème sécuritaire et envisager, avec les habitants de cette région, des mécanismes pouvant déboucher aux solutions durables. Il a réuni, pour le premier jour du travail, mardi 22 mars, le comité provincial de sécurité, les autorités administratives, coutumières et les membres de la société civile de Rutshuru.

Nord-Kivu: un appel à la « ville morte » paralyse les activités à Butembo | 22 March 2016 | Radio Okapi

Les activités ont été paralysées à Butembo ce mardi 22 mars à la suite de l’appel de la communauté Nande à deux journées ville morte dans les territoires de Beni et Lubero au Nord-Kivu. Un appel consécutif au meurtre du prêtre catholique et président international de la communauté Nande, Vincent Machozi, abattu dimanche dernier par des hommes armés. Au centre commercial de Butembo, les galeries principales de la ville GTB, Mbanga, Lichomoya et Guangzhou sont restées fermées.

South Kivu

Une dizaine de personnes accusées de sorcellerie tuées à Sange | 17 March 2016 | Radio Okapi

Des chefs coutumiers du territoire d’Uvira au Sud-Kivu affirment qu’une dizaine de personnes âgées accusées de sorcellerie ont été battues à mort à Sange au cours de six derniers mois. Ils l’ont fait savoir mercredi 16 mars au cours d’une réunion du conseil de sécurité. Ces chefs coutumiers rapportent que des jeunes de la cité de Sange organisent des attaques nocturnes contre des personnes âgées, soupçonnées de sorcellerie.

Sud-Kivu: un mouvement de groupes armés signalé à Kalehe | 17 March 2016 | Radio Okapi

Les notables et les sources de la société civile de Kalehe signalent un mouvement des groupes armés dans ce territoire du Sud-Kivu. Ces sources indiquent que dix-neuf miliciens Raïa Mutomboki du groupe Ngandu ont été aperçus lundi 14 mars dernier à Idunga. Ils étaient armés de treize armes AK 47. Dans la localité de Kalonge, quinze combattants d’une autre faction des Raïa Mutomboki ont été signalés, rapportent les mêmes sources. Des témoins indiquent d’autres groupes armés se seraient installés dans trois autres localités de Kalehe: Kanyanja, Ngamba et Muzimu.

Equateur

Mbandaka: les forces de l’ordre sensibilisées sur la prévention à l’enrôlement des enfants dans l’armée | 23 March 2016 | Radio Okapi

L’ONG Action pour la protection et l’encadrement de l’enfant (APEE) a organisé mardi 22 mars à Mbandaka (Equateur), une journée de sensibilisation sur la prévention à l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés. Une cinquantaine de supérieurs de l’armée et de la police ont participé à cette séance. Selon le secrétaire exécutif de la structure de l’APEE, depuis 2004, son ONG a réussi à faire sortir plus de 1600 enfants des forces et groupes armés dans l’ancienne Equateur.

Kongo Central

La société civile déplore les attaques armées à Matadi | 17 March 2016 | Radio Okapi

La société civile de Matadi fait état de plusieurs attaques armées enregistrées à Matadi. Son porte-parole indique que des attaques armées ont été enregistrées ces dernières nuits dans les trois communes de la ville. Le mercredi 16 mars, rapporte-t-il, des hommes armés de fusils et de machettes ont fait irruption dans une habitation dans la commune de Matadi. Les assaillants auraient tué le chien et emporté tous les biens de la maison.

Kongo-Central: la police dément une recrudescence de l’insécurité | 18 March 2016 | Radio Okapi

La police du Kongo-Central rejette les allégations faisant état d’une résurgence des cas d’insécurité dans la ville de Matadi et dans le territoire de Tshela. « La criminalité zéro n’existe pas. Il y a lieu que quelques cas d’insécurité puissent être constatés. Mais la patrouille dans la ville de Matadi est quotidienne », affirme le commissaire supérieur chargé de la sécurité dans cette province, le colonel Kuna Ayobo Bavon. La société civile de Matadi a fait état cette semaine de plusieurs attaques armées enregistrées dans les trois communes de la ville de Matadi ainsi qu’à Tshela.

Burundi

‘No alternative to political settlement of the Burundian crisis,’ Ban tells Security Council | 18 March 2016 | UN News Centre

Briefing the Security Council, Secretary-General Ban Ki-moon and United Nations High Commissioner Zeid Ra’ad Al Hussein today voiced concern about spiralling violence and rights violations in Burundi, and called for an inclusive political dialogue to peacefully resolve the 11-month crisis.

Senior UN official warns Burundi’s tensions could fuel violence throughout Great Lakes region | 22 March 2016 | UN News Centre

A climate for inclusive dialogue is urgently required to eradicate the polarization and fragmentation of Burundian society, resulting from the increasing poverty and ongoing political crisis, a senior United Nations human rights official today urged. “The situation in Burundi is of great concern,” Assistant Secretary-General for Human Rights, Ivan Šimonoviæ, told the Human Rights Council in its interactive dialogue on Burundi. He warned the human rights violations occurring in Burundi could affect not only the future of the country’s population, but also the wider Great Lakes region.

Security incidents

Burundi: le gouvernement met en garde les Églises qui prêtent « main-forte aux terroristes » | 17 March 2016 | Jeune Afrique

Le gouvernement du Burundi a mis en garde jeudi les responsables de certaines Églises qui “sèment la zizanie et la désolation” au sein de la population en prêtant “main-forte aux fauteurs de troubles et aux terroristes”, a-t-il estimé. Il s’agit d’une allusion claire, entre autres, à la très influente conférence des évêques catholiques du Burundi qui a réitéré récemment ses appels à toutes les parties prenantes à la crise burundaise à s’asseoir autour d’une même table.

16 militants du Fnl pro-Rwasa sous les verrous | 23 March 2016 | IWACU

Une dizaine de partisans d’Agathon Rwasa sont emprisonnés au cachot de la commune Busoni, depuis samedi 12 mars. Leur leader parle d’un énième rétrécissement de l’espace politique au Burundi.

Mass graves

Une fosse commune et un cadavre | 18 March 2016 | IWACU

La police a montré à la presse, ce vendredi 18 mars dans l’après-midi, une fosse commune située dans la zone de Cibitoke où étaient censés se trouver 5 cadavres. Mais un seul a été découvert. « Jusqu’ici nous n’avons trouvé qu’un seul cadavre, mais nous continuons à chercher », dixit l’administrateur de la commune Ntahangwa, Eddy Hakizimana, devant la parcelle n44 de la 13èmeavenue de la zone Cibitoke, où les services de la protection civile viennent de déterrer un corps.

Assassinations

Après les sœurs italiennes, le fils de Pierre Claver Mbonimpa… | 22 March 2016 | IWACU

La police continue à présenter des anciens combattants qui se seraient rendus et qui font des révélations. Ce mardi 22 mars, c’était le tour de la vérité sur la mort du fils de Pierre Claver Mbonimpa. « Welly Nzitonda a été abattu par des policiers alors qu’il voulait leur lancer une grenade en s’enfuyant.» Tel est le témoignage d’Epitace Ingabire, 25 ans, dans les enceintes du SNR (Service national des renseignements). Il se décrit comme un des grands anciens combattants de la capitale, et un grand ami de feu Welly Nzitonda qui se battait avec eux.

Assassinat d’un officier proche du président Nkurunziza | 22 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Le lieutenant-colonel Darius Ikurakure, régulièrement accusé d’être impliqué dans la répression des opposants au président Pierre Nkurunziza, a été assassiné par balles alors qu’il se trouvait dans l’enceinte de l’état-major général de l’armée, au cœur de la capitale Bujumbura.

Le lieutenant-colonel Darius Ikurakure assassiné dans les enceintes de l’Etat-Major de l’armée burundaise | 22 March 2016 | IWACU

Selon des sources dignes de foi, le commandant du Camp Muzinda, qui était également chargé des opérations dans les quartiers nord de la capitale Bujumbura comme Mutakura, Cibitoke et Ngagara, a été assassiné en début d’après-midi de ce mardi 22 mars par des éléments qui se seraient introduits au sein de l’Etat-Major de la FDN. Des témoins affirment avoir entendus des coups de feu à l’intérieur de l’Etat-Major. Il y a eu panique générale au sein du ministère de la Santé, à la clinique Prince Louis Rwagasore et au CNTS (Centre national de transfusion sanguine) où un des éléments se serait retranché avant de se volatiliser dans la nature.

Burundi: assassinat du lieutenant-colonel Darius Ikurature, accusé d’être impliqué dans la repression | 22 March 2016 | Jeune Afrique

Le lieutenant-colonel Darius Ikurature, accusé d’être impliqué dans la répression des opposants au régime de Pierre Nkurunziza, a été tué ce mardi à Bujumbura, selon des sources militaires. Le lieutenant-colonel Darius Ikurature, commandant du bataillon de génie de Muzinda, situé à une vingtaine de kilomètres au nord de Bujumbura, a été assassiné par balles ce mardi alors qu’il se trouvait dans l’enceinte de l’état-major général de l’armée, au cœur de la capitale burundaise, a appris l’AFP de sources militaires concordantes, le 22 mars. Son nom, régulièrement cité dans des cas de disparitions forcées ou de torture, effrayait tout le monde dans les quartiers contestataires de Bujumbura.

L’armée burundaise condamne l’assassinat du Lt-Col Darius Ikurakure | 22 March 2016 | IWACU

Dans un communiqué de l’Etat-Major général lu ce mardi 22 mars à la tombée de la nuit par la Major Clément Cimana, l’armée burundaise confirme l’assassinat de cet officier. Ce forfait est l’oeuvre d’un criminel en tenue militaire. «L’incident s’est produit quand le personnel œuvrant à l’administration centrale de l’Etat-Major général et du ministère de la Défense nationale et des anciens combattants partait pour la pause de midi », précise ce communiqué. Il est signé par le Général Major Prime Niyongabo, le chef de l’Etat-Major général.

Burundi: un second officier de l’armée, le major Didier Muhumpundu, a été assassiné | 23 March 2016 | Jeune Afrique

Un second officier, le major Didier Muhumpundu, a été tué dans la journée de mardi à Bujumbura, quelques heures seulement après l’annonce de l’assassinat du lieutenant-colonel Darius Ikutare, accusé d’être impliqué dans la répression. Le major Didier Muhimpundu a été « tué par un criminel non identifié dans la soirée du 22 mars dans un bar » de la capitale burundaise, a confirmé sur Twitter le porte-parole de l’armée burundaise, Gaspard Baratuza, ce mercredi.

Deux officiers tués et un policier enlevé | 23 March 2016 | IWACU

Après l’assassinat du commandant du camp Muzinda, le Lt-Col Darius Ikurakure ce mardi 22 mars vers 12 heures et demie, dans les enceintes de l’Etat-Major général de l’armée burundaise, un autre officier a été tué dans la soirée. C’était vers 19 heures, en face du snack-bar Hibiscus sur l’avenue de Grèce. Il s’agit du Major Didier Muhimpundu, Directeur adjoint du Service Santé à l’Etat-Major général de la FDN (Force de défense nationale). L’armée burundaise confirme la mort de cet officier, un pharmacien de formation. La ’’Grande muette’’ ne donne pas d’autres précisions.

Uganda

Why Egypt is supporting Kamapala’s security services | 18 March 2016 | The Indian Ocean Newsletter

According to security sources, Egypt has sent ten teams specialised in fighting political insurrections to support the Ugandan security services. This operation follows the incitement to civil disobedience launched on 7 March by the losing candidate in the 18 February presidential election Kizza Besigye of the opposition party FDC.

Uganda Opposition Leader Marks 1 Month Under House Arrest | 21 March 2016 | Voice of America

It has been a month since Ugandan police placed opposition leader Kizza Besigye under house arrest following the February 18 presidential election. Besigye has since been arrested about nine times – whenever he tries to leave his house. The U.S. and European Union have both called for Besigye’s immediate release. But Ugandan police spokesperson Fred Enanga says Besigye is being held lawfully.

Security incidents

Defilement Cases Up in Elgon Region | 21 March 2016 | The Monitor | AllAfrica

Police are concerned about the spike in the number of defilement cases in the five districts of the Mt Elgon region. The police spokesperson for the region, Ms Diana Nandawula, told Daily Monitor last Saturday that the Force registered the highest number of defilement cases in 2015 compared to previous years. According to a 2015 police report, more than 217 cases were registered in the five districts of Mbale, Sironko, Bududa, Manafwa and Bulambuli. “We have registered over 66 cases this year in a span of three months, a sign that defilement cases have continued to persist in the region,” Ms Nandawula said.

Student Killed in Kabale School Strike | 22 March 2016 | The Observer | AllAfrica

15-year-old Wycliffe Turyamutunga, a senior three student from Isingiro district has succumbed to injuries he sustained last Sunday during a strike at Bubare secondary school in Bubare sub-county, Kabale district. Turyamutunga is among five students who were reportedly hacked by residents around the school following a violent students’ strike following the transfer of one of their teachers and the management decision to fire one of their favourite cooks. Turyamutunga died at Kabale regional referral hospital shortly after being admitted.

Central African Republic

LRA attack | 18 March 2016 | LRA Crisis Tracker

8 civilians were abducted near Dembia, CAR by LRA forces. The assailants looted 13 shops and a few households. 2 houses, a bicycle and a motorbike were also set on fire. The assailants were armed and spoke Lingala, Acholi and Sango.

Human Rights Council holds interactive dialogue with Independent Expert on the situation in the Central African Republic | 21 March 2016 | UN Human Rights Council | Reliefweb

The Human Rights Council this evening held an interactive dialogue with Marie-Therese Keita Bocoum, Independent Expert on the situation of human rights in the Central African Republic. In her presentation, Ms. Keita Bocoum congratulated the Central African Republic for the peaceful and democratic elections that had taken place in February 2016. She highlighted the challenges that remained before the new Government, which included the persistence of violence in some areas, the alarmingly high level of violence against women, deplorable conditions in prisons, and the independence of the judiciary. She stressed the importance of the immediate implementation of a Disarmament, Demobilisation and Reinsertion Programme as well as Security Sector Reform, both of which were crucial for the transition. Ms. Bocoum appealed to the entire international community to take action to support the efforts of the Government in this respect.

Humanitarian News

Non-comprehensive overview of humanitarian news, including IDP and refugee issues, across the Great Lakes Region

DRC

Burundian refugees in DRC

L’afflux des réfugiés burundais continue dans l’Est de la RDC | 18 March 2016 | La Voix de l’Amérique

De nouvelles arrivées des Burundais fuyant les violences dans leur pays sont enregistrées dans l’Est de la RDC, signale François Mangala, assistant du chef d’antenne de la commission nationale pour les réfugiés (CNR) à Uvira. “Nous continuons à enregistrer des arrivées sporadiques et spontanées”, affirme-t-il. Selon lui, 1700 réfugiés ont été accueillis de janvier à février 2016 au seul camp de Lusenda, dans le Sud-Kivu. Le camp, qui n’est qu’un parmi bien d’autres, compte, depuis avril 2015, 14.778 réfugiés burundais soit 5.600 ménages , victimes de la crise en cours dans leur pays autour l’élection du président Pierre Nkurunziza à un troisième mandat.

Internally displaced persons

Nord-Kivu: 900 ménages de déplacés rentrent à Iboko | 18 March 2016 | Radio Okapi

Neuf cents ménages de déplacés qui ont passé cinq mois à Miriki ont commencé à regagner leurs localités dans le groupement d’Iboko mercredi 16 mars. Ils avaient fui leurs habitations à cause des affrontements entre des factions des milices Maï-Maï et des rebelles FDLR. Des sources locales rapportent que ces familles vivent dans des conditions difficiles. Plusieurs d’entre eux sont malades. D’autres connaissent des problèmes de malnutrition.

Nord-Kivu: Julien Paluku salue le retour volontaire des déplacés à Ikobo | 19 March 2016 | Radio Okapi

Le gouverneur du Nord-Kivu, Julien Paluku, se réjouit du retour volontaire des ménages dans les villages du groupement Ikobo. Ces familles avaient trouvé refuge dans la cité de Miriki depuis le mois de décembre dernier. Pour le gouverneur, ce retour volontaire est la conséquence du déploiement de l’armée dans cette zone.

Nord-Kivu: le CICR distribue des semences et vivres à 6 000 ménages d’anciens déplacés | 19 March 2016 | Radio Okapi

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a commencé jeudi 17 mars la distribution des semences et des vivres pour 6 000 familles de déplacés qui sont retournées dans le groupement Ikobo au Nord-Kivu. « Ces interventions du CICR visent à assurer la survie et restaurer la dignité des personnes gravement affectées par les affrontements et les tensions intercommunautaires qui ont frappé la zone depuis novembre dernier », note le Comité international de la Croix-Rouge dans un communiqué.

Burundi

Burundi: la valise ou le cercueil | 18 March 2016 | Jeune Afrique

D’après le gouvernement burundais, le pays ne traverse aucune crise. Les chiffres du HCR disent pourtant tout autre chose. Malgré les tentatives d’obstruction mises en place par Bujumbura, selon l’agence onusienne, le nombre de Burundais exilés ne cesse d’augmenter depuis un an. Pour la première fois, en mars, il a même dépassé les 250 000 personnes, principalement réfugiées en Tanzanie (131 000) et au Rwanda (74 000).

Central African Republic

Internally displaced persons

République Centrafricaine: Sites des personnes déplacées internes à Bangui et Bimbo, février 2016 (15/03/2016) | 15 March 2016 | UNHCR | Reliefweb

Map: République Centrafricaine: Sites des personnes déplacées internes hors de Bangui, février 2016 (16/03/2016) | 16 March 2016 | UNHCR | Reliefweb

Infographic: Republique centrafricaine: Plan de réponse humanitaire 2016 (17 mars 2016) | 16 March 2016 | OCHA | Reliefweb

En 2016, les partenaires humanitaires en République centrafricaine (RCA) demandent 531 millions de dollars pour fournir une assistance d’urgence à des millions de personnes touchées par le conflit. La situation en RCA reste l’une des plus graves crises de protection dans le monde, à laquelle s’ajoutent d’énormes besoins humanitaires. Les civils sont les premières victimes: plus de la moitié de la population (soit environ 2,3 millions de personnes) a besoin d’aide d’urgence pour survivre et un quart de la population est déplacé (420 000 personnes déplacées internes et près de 460 000 réfugiés dans les pays voisins).

Justice and Tribunals

Selected articles on criminal justice proceedings regarding crimes committed in the Great Lakes Region

Fight against impunity

Great Lakes Conference Marks Significant Step in Regional Cooperation in Fight Against Impunity | 17 March 2016 | ICTJ | AllAfrica

The International Center for Transitional Justice (ICTJ) and the UN Joint Office for Human Rights (UNJHRO), in collaboration with the Office of the UN Special Envoy on the Great Lakes Region and with the financial support of the European Commission, held a conference on March 15-16 to strengthen judicial cooperation in the fight against impunity for international crimes in the Great Lakes Region.

Ladislas Ntaganzwa extradition

Congo Extradites Key Suspect in Rwanda Genocide | 20 March 2016 | Voice of America

The Democratic Republic of Congo is extraditing one of the most wanted suspects in the Rwandan genocide to face charges for his crimes. Ladislas Ntaganzwa was arrested in eastern Congo last year and was transferred into U.N. custody early Sunday before being sent to the Rwandan capital, Kigali.

Génocide au Rwanda: Ladislas Ntaganzwa remis par Kinshasa à l’ONU | 20 March 2016 | Jeune Afrique

Le génocidaire rwandais présumé Ladislas Ntaganzwa, détenu par Kinshasa, a été remis dimanche au Comité de suivi des tribunaux pénaux internationaux de l’ONU par les autorités de la République démocratique du Congo et conduit au Rwanda. Âgé de 53 ans, Ladislas Ntaganzwa, ancien maire de Nyakizu, dans le sud du Rwanda, est un des neuf génocidaires rwandais présumés recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), créé pour juger les responsables du génocide de 1994 au Rwanda qui, selon l’ONU, a fait 800 000 morts, principalement Tutsi.

Jean-Pierre Bemba trial

Congo politician guilty in first ICC trial to focus on rape as a war crime | 21 March 2016 | The Guardian

The former Congolese vice-president, Jean-Pierre Bemba, has been found guilty in the first trial at the international criminal court to focus on the use of sexual violence as a weapon of war. The 53-year-old warlord commanded a militia that committed mass murder, rape and pillage in the neighbouring Central African Republic, the court ruled at the end of his trial in The Hague for war crimes and crimes against humanity.

UN rights chief welcomes ICC judgement finding Jean-Pierre Bemba guilty of war crimes in Central African Republic | 21 March 2016 | UN News Centre

The United Nations rights chief today welcomed the judgement delivered by the International Criminal Court (ICC) in the case of Jean-Pierre Bemba, a Congolese national found guilty of crimes against humanity and war crimes, including rape, murder and pillage, committed in 2002 and 2003 in the Central African Republic (CAR).

Procès Bemba: des militants du MLC déçus par le verdict de la CPI | 22 March 2016 | Radio Okapi

Des militants et cadres du Mouvement de Libération du Congo (MLC) à Kinshasa et Mbandaka ont déclaré être déçus par le verdict du procès du président de leur parti, Jean-Pierre Bemba, devant la Cour pénale internationale. L’ancien vice-président congolais a été reconnu coupable de crimes de guerre et crimes contre l’humanité. A Kinshasa, de nombreux militants du MLC qui se sont rassemblés au siège de leur parti dans la commune de Kasa-Vubu n’ont pas caché leur déception. Certains ont même versé des larmes à l’annonce du verdict. Certains militants ont dénoncé une décision « politique ».   

UN welcomes ICC’s first conviction for rape as war crime | 22 March 2016 | UN News Centre

Secretary-General Ban Ki-moon today welcomed the judgement issued by the International Criminal Court in the case of former Congolese vice-president Jean-Pierre Bemba. “The judgment of the Court reaffirms that impunity will not be tolerated and sends a strong signal that commanders will be held responsible for international crimes committed by those under their authority,” the Secretary-General said in a statement.

DRC

Lucha activists

RD Congo: la défense des militants de Lucha dénonce une violation des droits de la part de la Cour suprême | 17 March 2016 | Jeune Afrique

Yves Makwambala et Fred Bauma attendent toujours de connaître leur sort, la Cour suprême ne s’étant pas encore prononcée en RDC. Une violation des droits civiques et des libertés fondamentales, selon leur défense. La défense de Yves Makwambala et Fred Bauma, deux militants arrêtés en mars 2015 à Kinshasa, s’est déclarée mercredi 16 mars au soir embarrassée par le silence de la Cour suprême de justice de RDC, qui était censée rendre sa décision sur leur demande de remise en liberté le jour même.

RDC: la Cour suprême refuse la liberté provisoire à deux militants citoyens arrêtés en 2015 | 17 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Les avocats de Fred Bauma et Yves Makwambala, deux militants de la société civile détenus depuis un an à Kinshasa, confirment que leurs clients resteront en prison suite au refus de la Cour suprême de justice de la RDC de leur accorder une liberté provisoire.

RD Congo: pour le gouvernement, la grève de la faim des militants de Lucha et Filimbi est un « chantage » | 18 March 2016 | Jeune Afrique

La grève de la faim initiée mardi par Fred Bauma et Yves Makwambala pour protester contre leur détention, jugée arbitraire par de nombreuses organisations internationales, ne suscite pour l’instant que l’indifférence du gouvernement congolais.

RD Congo: les militants de Lucha et Filimbi suspendent leur grève de la faim | 23 Mach 2016 | Jeune Afrique

Après neuf jours sans alimentation, Fred Bauma et Yves Makwambala ont décidé de suspendre leur mouvement de grève de la faim, qu’ils avaient entamé pour protester contre leur incarcération et des accusations qu’ils estiment « politiques ».

Rwanda

Tracking genocide suspects

Genocide Tracking Unit Goes After 500 Suspects | 22 March 2016 | The New Times | AllAfrica

Rwanda is currently pursuing 522 Genocide suspects hiding around the world and intends to intensify efforts to bring them to book. The revelation, by the head of the Genocide Fugitive Tracking Unit (GFTU), John Bosco Siboyintore, came yesterday, a day after one of the suspects, Ladislas Ntaganzwa, was extradited from DR Congo.

Uganda

Kizza Besigye

Lawyers, Supporters Protest Over Besigye’s Case Delays | 23 March 2016 | The Monitor | AllAfrica

Lawyers representing Dr Kizza Besigye yesterday expressed frustration at the way the Judiciary is ‘dragging its feet’ on case(s) of their client protesting the continued abuse of his human rights by police and other security agencies. This came after the much awaited ruling on the application in which Dr Besigye is challenging his house arrest for 34 days now at the Kasangati Magisrate’s Court hit a brick wall after it emerged that the High Court registrar had recalled the file for revision.

Dominic Ongwen

Ouganda: la CPI jugera Dominic Ongwen, ex-chef de la LRA | 23 March 2016 | Jeune Afrique

Les juges de la Cour pénale internationale (CPI) ont confirmé mercredi l’ensemble des 70 chefs d’accusation de crimes de guerre et crimes contre l’humanité présentés contre Dominic Ongwen, figure importante du commandement militaire de la rébellion ougandaise l’Armée de résistance du seigneur (LRA), ouvrant la voie à un procès.

Natural resource exploitation, governance and trade

Minerals, energy (oil & gas, hydro and solar), poaching, logging, foreign investment, trade, environmental issues

Poaching

Wildlife Trafficking and Poaching – A Threat to Animals, Atrocity Prevention, and Transparency | 21 March 2016 | Enough Project

Wildlife poaching and trafficking are horrific crimes against animals, and those who work on human rights should also recognize the nexus between those crimes in their own right, corruption, and the human atrocities committed by many of the groups who profit from the illicit trade. Increased regulation of wildlife trafficking, because of its use as a funding source for armed groups such as the Lord’s Resistance Army (LRA), the Séléka movement in Central African Republic, and Janjaweed militias in Sudan, is a critical concern for the development, security, and humanitarian situations of fragile states.

DRC

Seven miners died after collapse copper mine

RDC: aucun survivant dans l’incident de la mine de cuivre de Glencore | 17 March 2016 | Jeune Afrique

Dans un communiqué publié ce jeudi, le négociant suisse Glencore a annoncé qu’il n’y a aucun survivant dans l’incident survenu le 08 mars dernier dans une mine de cuivre de sa filiale Katanga Mining, en RDC. Sept ouvriers impliqués dans des opérations d’assèchement du site minier à ciel ouvert KOV avaient été portés disparus, suite à une « défaillance géotechnique », qui avait entraîné l’effondrement d’un pan du chantier.

Glencore unit says seven dead after wall collapse in Congo mine | 17 March 2016 | Mining Weekly

Katanga Mining, a majority-owned unit of global miner Glencore, said Thursday a collapsed wall at an openpit mine in southeastern Democratic Republic of Congo had killed all seven people who were there at the time of the incident last week. The Swiss company, which has so far recovered three bodies from the site, said it had ended the search for the other four following a ten-day effort. “It is with deep regret that the company must now assume that any individual who was in KOV openpit at the time of the incident will not have survived,” Toronto-listed Katanga said in a brief statement.

Ivory

RDC: cinquante kilos d’ivoire saisis à Kinshasa | 17 March 2016 | La Voix de l’Amérique

Une unité spécialisée de la police nationale congolaise “a procédé à la saisie de cinquante kilogrammes d’ivoire et l’arrestation de trafiquants d’ivoire (…) ce 16 mars 2016 à Kinshasa”, a déclaré à l’AFP Joe Kasongo, coordonnateur de l’ONG congolaise Juristrale (Juristes pour le renforcement et l’application de la loi dans le secteur de l’environnement). Le lot d’ivoire saisi est le “fruit d’un braconnage récent”, a-t-il indiqué, confirmant une information d’African Wildlife Foundation (AWF), qui travaille pour une meilleure prise en charge des dossiers judiciaires sur la criminalité faunique en RDC.

Cinquante kilos d’ivoire saisis à Kinshasa | 18 March 2016 | Radio Okapi

Cinquante kilos d’ivoire ont été saisis à Kinshasa par les services de sécurité de la République démocratique du Congo des mains des trafiquants, indique une dépêche de l’Agence France presse. Une unité spécialisée de la police nationale congolaise « a procédé à la saisie de cinquante kilogrammes d’ivoire et l’arrestation de trafiquants d’ivoire (…) ce 16 mars 2016 à Kinshasa », a déclaré à l’AFP Joe Kasongo, coordonnateur de l’ONG congolaise Juristrale (Juristes pour le renforcement et l’application de la loi dans le secteur de l’environnement).

Oil

Despite itself, Chevron caught up in JIZ spat | 22 March 2016 | Africa Energy Intelligence

The Congo-K oil minister’s cancellation of the joint interest zone (JIZ) with Angola has put the American major in an awkward position. After Congo’s oil and gas minister Aime Ngoy Mukena decided on Feb. 16 to dissolve the Joint Interest Zone (JIZ) that was set up with Angola in 2007 on part of block 14 (AEI 765) the question now is what will become of discoveries already made in the zone.

Hydropower

Two consortia fight it out to build Inga 3 | 22 March 2016 | Africa Energy Intelligence

There are now no more than two consortia in the race to build the Inga 3 dam. They are the Chinese firms Three Gorges Corporation and Sinohydro on one side and Spanish firms ACS (Actividades de Construccion y Servicos), Eurfinsa and AEE Power on the other. (Posco-Daewoo-SNC-Lavalin pulled out). Bruno Kapandji, former electricity minister and current boss of Agence pour la Promotion, le Developpement et la Mise en Oeuvre du Project Grand Inga, hopes to accelerate the choice between the two.

Uganda

Solar power

10MW Solar Power Plant to Boost National Grid | 21 March 2016 | The Monitor | AllAfrica

Energy ministry in partnership with Access Uganda Solar Limited has launched a 10MW solar power plant in Soroti District, aimed at increasing power access in the eastern district. The power produced from the $19m (about Shs64b) solar power plant is expected to be added to the national grid in July and will power 40,000 homes and businesses in an area where electricity access is still very low.

Oil

Dar es Salaam takes matters in hand on pipeline issue | 22 March 2016 | Africa Energy Intelligence

Tanzania has been shifting into higher gear since an agreement in principle was reached in early March on building an export pipeline from Lake Albert to Tanzania by president John Magufuli during a visit by Yoweri Museveni. The 1120 km-long pipeline will link Uganda’s fields to the port of Tanga and it was the object of new, secret negotiation by the two sides between March 17-19 in a luxury hotel in Dar es Salaam. The aim of the talks was to determine transit rates and to mull funding for the project which is estimated to cost several billion dollars.

New deadline to apply to run state-owned oil company | 22 March 2016 | Africa Energy Intelligence

Applications are piling up for job of becoming the first executive director of Uganda’s National Oil Company (NOC). Not only have Uganda’s president and energy minister failed as yet to make a decision but the deadline for applications has been put back to March 30. There are three serious candidates running for the key post (NOC will control 15% of all future oil concessions in the country).

Regulation, Voluntary Initiatives and Business and Human Rights

Selected articles on legal and voluntary initiatives relating to natural resources and good governance

DRC

Taxation

Congo orders mining and oil companies to pay taxes in U.S. dollars | 19 March 2016 | Reuters

Mining and oil firms in Democratic Republic of Congo must pay taxes and import duties in U.S. dollars from Saturday rather than in the national currency, the Central Bank of the Congo said. The decision is part of an attempt by authorities to increase reserves of foreign currency, weakened by a slump in global mining and oil prices that has hit government revenue. It reverses a policy established in 2014 to require companies to pay taxes in francs as part of a drive to wean the central African country off dollars.

Humanitarian mine action

The People of Japan Contribute $ 2 Million USD to support United Nations Mine Action Activities in the Democratic Republic of the Congo | 18 March 2016 | UN Mine Action Service | Reliefweb

Reducing the threat and impact of explosive hazardous items for Peace and Stability Consolidation in the DRC. The People of Japan have donated USD 2 million to the United Nations Mine Action Service (UNMAS) for humanitarian mine action work in the Democratic Republic of Congo. Aimed at creating safer environments and more secure communities, this contribution will enable UNMAS to survey and clear explosive remnants of war (ERW) and other explosive hazards in the five provinces of Lomami, Sankuru, Kasai-Oriental, Kasai-Central and Maniema in Central DRC.

Rwanda

Rwf3 Billion Needed to Save Forest, Water Resources | 23 March 2016 | The New Times | AllAfrica

The Ministry of Natural Resources has joined hands with a non-governmental organisation to mobilise more than Rwf3 billion that is needed to counter threats to natural resources in three sites. The resources are Busaga natural forest in Muhanga District, Mukungwa River watershed in Musanze District, and dealing with substandard mining in Ngororero District.

Other

Central African Republic

Elections

CAR: Second round of the legislative election will probably be postponed | 22 March 2016 | La Nouvelle Centrafrique

According to an official of the National Authority of the Elections (N.A.E) in Bangui, the structure organizing the elections would not be capable of holding the date of the 2nd ballot of the parliament election planned to be held on coming March 27.

Scroll to Top