Menu

Cartographie des zones minières artisanales et des chaînes d'approvisionnement en minéraux dans l'est de la RDC

, |
top

Dans son dernier rapport et sa dernière webmap, IPIS présente ses données actualisées sur l’impact des conflits armés et de l’ingérence des groupes armés dans le secteur minier artisanal dans l’est de la République Démocratique du Congo. En s’appuyant sur une vaste base de données collectées sur les dix dernières années, IPIS évalue l’impact des initiatives d’approvisionnement responsables qui visent à résoudre les problèmes d’ingérence armée dans les chaînes d’approvisionnement des minéraux. Le rapport montre que les efforts faits en matière d’approvisionnement responsable ont en effet amélioré la sécurité des groupes de mineurs artisanaux dans plusieurs provinces. Cependant, ces gains sont relativement fragiles et les problèmes structurels demeurent inchangés.

IPIS montre également que la majorité des conflits armés semble n’avoir aucun lien direct avec les activités minières. L’ingérence armée dans les mines artisanales prend surtout la forme d’un racket de protection (les groupes armés extorquent les mineurs en échange de leur protection). Les confrontations armées ont le plus souvent lieu à l’écart des sites miniers et concernent d’autres enjeux. Cependant, ces rackets de protection contribuent au climat général d’insécurité qui règne dans l’est de la RDC et renforcent l’idée selon laquelle il est impossible de mettre en place des filières économiques éthiquement responsables dans cette région.

Les données d’IPIS sur les barrages routiers révèlent que les mines artisanales ne sont qu’une source de financement parmi d’autres pour les acteurs participants au conflit dans l’est de la RDC. Elles montrent également que les acteurs armés n’ont pas besoin d’exercer un contrôle direct sur les sites miniers pour tirer profit du secteur minier artisanal. IPIS a notamment relevé que l’armée a tendance à constamment ériger des barrages routiers à quelques kilomètres des sites miniers.

Téléchargez le rapport (en anglais) en pdf

Téléchargez le résumé executif en Français en pdf

L’impact des initiatives d’approvisionnement responsables sur l’ingérence armée

Les mines couvertes par un programme d’approvisionnement responsable font considérablement moins l’objet d’ingérences armées. Toutefois, on ne peut pas nécessairement en déduire que ce soient ces programmes d’approvisionnement responsables qui soient à l’origine de cette relative sécurité dans ces sites miniers. Souvent, c’est précisément l’absence (préalable) d’une ingérence armée qui entraine la validation et l’implication de iTSCi (Programme pour les chaînes d’approvisionnement en minéraux responsables) dans un premier lieu. Dans les régions plus isolées, les ingérences armées semblent se poursuivre sans perturbation. Cependant, les données récoltées par IPIS montrent également que l’ingérence armée diminue dans le temps dans les régions où il y a davantage de surveillance – là où des initiatives d’approvisionnement responsables sont implantées.

Cependant, IPIS a aussi relevé que la corruption généralisée parmi les agents gouvernementaux permet aux chaines d’approvisionnement illégales de perdurer et de contaminer les chaînes d’approvisionnement responsables et fait ainsi douter de l’efficacité des procédures de traçabilité.

Activités minières et commerce des minéraux

Les efforts de responsabilisation des sources d’approvisionnement ainsi que la réforme plus large du secteur minier artisanal ont eu un impact important sur les chaînes d’approvisionnement des minéraux. Les initiatives d’approvisionnement responsables ont augmenté le niveau d’organisation du secteur minier artisanal (ASM). Cependant, ces initiatives semblent avoir été plus particulièrement utiles aux élites locales, alors que les mineurs disent qu’elles n’ont pas entrainé d’augmentation de leurs revenus.

Les impacts limités de ces initiatives sur le développement local soulèvent des inquiétudes quant à la soutenabilité de la situation actuelle.  Jusqu’ici, l’augmentation des régulations sur le secteur minier artisanal ainsi que les efforts d’approvisionnement responsable, ont plutôt eu un impact général négatif sur la situation socio-économique des mineurs. La création généralisée de coopératives pourrait avoir un effet positif sur le développement économique et social. Cependant, de manière générale, les coopératives sont souvent devenues des instruments d’exploitation des mineurs, et peuvent exacerber les tensions déjà existantes.

Dans le but d’accroitre la soutenabilité, les efforts de responsabilisation des filières d’approvisionnement devraient augmenter leur niveau d’engagement envers les autorités gouvernementales locales et nationales dans l’est de la RDC. Les chaînes d’approvisionnement responsables contrôlées de l’extérieur ne pourront pas perdurer dans un contexte de gouvernance défaillante. S’assurer que les autorités du pays parviennent réellement à contrôler les chaînes d’approvisionnement responsables relèvent d’une responsabilité partagée.

Mise à jour de la carte web

Le nouveau rapport s’accompagne de deux mises à jour de la carte interactive d’IPIS sur les mines artisanales dans l’est de la RDC. D’abord, les dernières visites des sites miniers (effectuées jusqu’en janvier 2019) ont été ajoutées sur la carte et dans le tableau Open Data sur les visites des sites miniers qui peut être téléchargé gratuitement. Ensuite, de nouvelles fonctionnalités ont également été ajoutées pour faciliter le repérage de tendances et l’utilisation de la carte de manière générale.

La plus importante nouveauté est l’ajout de la fonction “Zones d’Ingérence”. Lorsqu’elle est activée, un flou apparait autour des sites miniers dans lesquels une ingérence illégale a été reportée lors de la dernière visite. Chaque groupe armé est associé à une couleur de flou différente. On peut ainsi fait apparaitre les aires d’influence des principaux groupes armés.

De plus, une couche permettant de localiser les rapports spéciaux rédigés par IPIS a également été ajoutée. En effet, à côté des campagnes de cartographie à grande échelle, IPIS mène parfois des études approfondies à une échelle plus locale. Cette nouvelle fonctionnalité permet de montrer sur quels espaces ont porté ces études et fournit des informations sur leurs portées ainsi qu’un lien vers leurs rapports.

Finalement, les images satellites de Bing sont maintenant disponibles comme fond de carte. Ces images sont très détaillées et permettent de mettre en relation les données des sites miniers avec leur disposition spatiale réelle et leur environnement.

Visitez la carte web interactive

En plus, une carte statique a été créée expliquant le secteur minier artisanal dans l’est de la République Démocratique du Congo.

Télécharger la carte en format A0