Menu

Kufatilia : un nouveau système de Suivi des Incidents de l’Or (SIOr)

English below

« Aujourd’hui un éboulement a fait un mort dans un site minier artisanal près de Numbi. »

Voici le type d’information que reçoivent régulièrement par SMS les organisations de la société civile congolaise qui luttent chaque jour pour améliorer les conditions de vie des artisans miniers dans l’Est de la République Démocratique du Congo.

Depuis quelques semaines au Sud-Kivu et en Ituri, il est désormais possible de rapporter de façon simple, gratuite et anonyme tout type d’incidents concernant la chaine d’approvisionnement de l’or. IPIS, en partenariat avec le Centre d’Expertise en Gestion Minière basé à Bukavu (CEGEMI), a lancé le système de Suivi des Incidents de l’Or (SIOr), qui permet aux organisations de la société civile partenaire de collecter des données fiables sur les incidents liés à l’Annexe II du Guide de l’OCDE sur l’approvisionnement responsable en minerais.

Capture d’écran du système de Suivis des Incidents de l’Or (SIOr)

Grâce au SIOr, toute personne témoin d’un incident peut alerter les organisations partenaires. Pour cela, il suffit d’envoyer le mot « kufatilia » (qui signifie ‘rapporter, suivre’ en swahili) au 0850291251 depuis une ligne congolaise. Le système générera automatiquement un questionnaire d’incident que l’informateur peut remplir de manière anonyme en swahili, en français ou en anglais.

Carte présentant les incidents rapportés sur le SIOr (les données visualisées ici sont des exemples)

18 organisations partenaires issues de la société civile et travaillant depuis de nombreuses années auprès des communautés de creuseurs ont été formées à l’utilisation du SIOr. Ces organisations ont également accès à la plateforme internet (développée par la société canadienne Ulula) qui regroupe tous les incidents. De cette manière, les organisations peuvent travailler ensemble afin de vérifier, suivre et évaluer les incidents rapportés, de manière transparente, indépendante et participative.

Formation à Bukavu des organisations partenaires à l’utilisation du SIOr

Dans les prochaines semaines, une plateforme publique sera créée afin de faciliter l’accès pour les autorités locales et autres parties prenantes aux informations validées par les organisations partenaires.


Kufatilia: a new Incident Monitoring Mechanism for Gold Supply Chains

 “Today a man was killed in a pit collapse in an artisanal mining site near Numbi.”

Civil society organizations, working to improve living conditions of artisanal and small-scale miners in Eastern DR Congo, regularly receive this kind of text message.

Since a few weeks, incidents linked to the production, transport and selling of minerals in South-Kivu and Ituri can be reported in a simple, free and anonymous way.  IPIS, in partnership with the Centre d’expertise en Gestion Minière (CEGEMI), launched a new incident monitoring Mechanism for gold supply chains in Eastern DR Congo. Local CSOs can now collect reliable data on incidents linked to Annex II of the OECD due diligence guidelines for responsible supply chains.

Screenshot from the visualization dashboard showing reported incidents by type (mock data)

Anyone who witnessed an incident can now report it to local CSOs by sending “kufatilia” (‘to report’ in Swahili) to 0850291251 from a Congolese line. The system will automatically generate an incident questionnaire that the informant can fill in anonymously in Swahili, French or English.

Training in Bunia conducted by IPIS and CEGEMI on the Incident Monitoring mechanism

18 partner organizations, all involved  in the mining sector for many years, have been trained in the use of “Kufatilia”.  These organizations have also been granted access to an online-platform (powered by a Canadian company called Ulula) that host the database of incidents. This way, they can work together to verify, monitor and follow-up reported incidents in a transparent, independent and participative way.

In the coming weeks, a public platform will be launched to facilitate access by local authorities and relevant stakeholders to data validated by the project partner organizations.